Mon compte Devenir membre Newsletters

SOS entrepreneur : à la rescousse des entreprises en détresse

Publié le par

L'association SOS Entrepreneur, créée en 2011, vient de lancer la Fondation entrepreneurs en détresse. Un acte II de développement pour mieux venir encadrer, aider et relancer les entreprises et les dirigeants en difficulté, tant financière que morale.

Bruno Delcampe, fondateur de l'association SOS entrepreneur.

Bruno Delcampe, fondateur de l'association SOS entrepreneur.

Branle-bas de combat. Face à la recrudescence des fermetures, défaillances d'entreprises, dépôts de bilan ou encore liquidations, l'association SOS Entrepreneur, créée en mars 2011, dans le Nord-Pas-de-Calais, vient de lancer sa nouvelle bouée de secours : "la Fondation entrepreneurs en détresse".

Sa principale mission : " prévenir l'exclusion des dirigeants des PME et les aider à trouver des solutions pour sortir la tête de l'eau ", explique son fondateur Bruno Delcampe, lui même ex-chef d'entreprise ayant connu un redressement judiciaire en 2009. Un enjeu à la hauteur du nombre des défailles d'entreprises. Elles sont passées de 62 500 en 2013 à 60 500 en 2012, " un niveau historiquement élevé ", selon la dernière étude de l'assureur-crédit Coface.

Sous l'égide de la Fondation Caritas France, cette nouvelle action de l'association entend sauvegarder les emplois, impliquer les salariés dans de nouveaux projets entrepreneuriaux et multiplier le nombre d'experts s'impliquant bénévolement auprès des entrepreneurs en difficulté au sein de l'association.

La fondation a pour objet d'octroyer des prêts d'honneur à taux zéro aux entrepreneurs au bord de la cessation de paiement. Ils permettent de financer à hauteur de 80 % l'accompagnement personnalisé d'experts, soit 2 000 euros pendant trois mois. Ces spécialistes sont des chefs d'entreprise qui ont aussi connu des difficultés par le passé. Ils connaissent sur le bout des doigts les arcanes de la loi de sauvegarder 2005. Et peuvent être mandataires ad-hoc ou conciliateur, à titre confidentiels, pour organiser un moratoire auprès des créanciers de l'entreprise en difficulté.

Pour financer son action, l'association a créé un Fonds de solidarité, pour lequel un appel aux dons est lancé : " Notre besoin est d'environ 400 000 euros afin de pouvoir étendre notre champ d'action au niveau local mais aussi sur le plan national ", explique Bruno Delcampe.

134 entreprises aidés, 1 600 emplois sauvés

L'association SOS Entrepreneur s'est imposée comme une main tendue salutaire pour nombre d'entrepreneurs en déroute. " Depuis sa création, elle a reçu près de 3 700 appels, aidé au redressement judiciaire de 134 entreprises soit 1 600 emplois sauvés ", chiffre Bruno Delcampe. Des résultats obtenus grâce à des outils et des bénévoles impliqués et expérimentés. " Nous disposons d'experts bénévoles, d'un numéro de téléphone confidentiel disponible 24h/24, le 06 15 24 19 77, d'un entretien de première urgence dans les 5 heures suivant le premier contact , déclare Bruno Delcampe. De cette façon, " le taux de redressement d'une entreprise est multiplié par quatre ", conclut-il.

Mot clés :