Mon compte Devenir membre Newsletters

L'UPA souhaite la mise en oeuvre immédiate du Pacte de responsabilité

Publié le par

Pour endiguer la baisse d'activité continue des entreprises de proximité, l'Union professionnelle artisanale (UPA) demande au gouvernement d'accélérer la mise en oeuvre du Pacte de responsabilité.

L'UPA souhaite la mise en oeuvre immédiate du Pacte de responsabilité

Si l'ensemble des secteurs accusent une dégradation de leur activité, les entreprises de l'artisanat et du commerce de proximité semblent particulièrement impactées, selon la dernière enquête de conjoncture de l'Union professionnelle artisanale (UPA) publiée le 29 avril 2014. Elles enregistrent leur huitième trimestre consécutif de baisse d'activité. Leur chiffre d'affaires a reculé de 2% en valeur au premier trimestre 2014.

L'hôtellerie-restauration et les travaux publics affichent la chute la plus conséquente (-4% et -3,5%) tandis que l'artisanat du bâtiment et l'artisanat des services enregistrent un recul de 1,5%. Les activités de fabrication, de même que l'artisanat et le commerce de l'alimentation ont réussi à contenir la baisse de leur chiffre d'affaires à 1%. La trésorerie des entreprises de l'artisanat et du commerce de proximité s'est à nouveau dégradée au premier trimestre 2014 selon 32% des chefs d'entreprise interrogés (ils n'étaient que 21% le trimestre précédent), tandis que 9% ont constaté une amélioration.

Accélérer la baisse du coût du travail

Dans ce contexte, l'UPA demande au gouvernement d'accélérer le calendrier de mise en oeuvre du pacte de responsabilité, la baisse du coût du travail ne pouvant plus attendre. "D'abord, il faut endiguer la vague de fermetures d'entreprises en avançant à 2014 les baisses de charges prévues pour 2015 et 2016. Ensuite, la formidable machine à créer des emplois dans les entreprises de proximité pourra reprendre (+650 000 emplois de 1998 à 2008), à condition d'inciter à nouveau les employeurs à former des apprentis", a lancé Jean-Pierre Crouzet, le président de l'UPA.