Mon compte Devenir membre Newsletters

La mobilisation des commerçants contre l'asphyxie fiscale soutenue par 500 000 personnes

Publié le par

L'Union professionnelle artisanale affirme avoir reçu 500 000 signatures de soutien à la pétition contre "l'asphyxie programmée des artisans et des commerçants". Confortée par cette mobilisation nationale, elle demande au gouvernement d'envisager une baisse des prélèvements sociaux dès 2014.

La mobilisation des commerçants contre l'asphyxie fiscale soutenue par 500 000 personnes

Asphyxiés mais toujours pas résignés. Un mois après le lancement du mouvement "Les sacrifiés" (le 13 novembre précisément), "plus de 500 000 personnes ont déjà signé la pétition en ligne sur sauvonslaproximite.com, et les témoignages de soutien affluent de tout le pays", affirme l'Union professionnelle artisanale (UPA) dans un communiqué du 12 décembre. Confortée par cette mobilisation nationale, l'organisation professionnelle (qui rassemble 1 300 000 commerçants, artisans du bâtiment et travailleurs indépendants), affirme poursuivre son mouvement de contestation tant que le gouvernement ne répond pas aux revendications immédiates des chefs d'entreprise de proximité.

"Un véritable harcèlement fiscal et social est en train de tuer l'économie de proximité. J'appelle tout le monde à poursuivre la mobilisation afin que le gouvernement prenne enfin les mesures qui permettront à nouveau à nos entreprises de créer de l'emploi, de la cohésion sociale et de relancer la croissance", martèle Jean-Pierre Crouzet, le président de l'UPA.

Rencontre au sommet le 19 décembre

L'UPA réclame au gouvernement "une baisse des charges dès 2014 notamment en élargissant le Crédit d'impôt compétitivité emploi aux travailleurs indépendants, et le rétablissement des deux mesures de soutien aux employeurs d'apprentis supprimées en 2013, à savoir la prime d'apprentissage pour les entreprises de plus de 10 salariés et crédit d'impôt au-delà de la première année du contrat".

Le 19 décembre, les présidents des UPA territoriales et les responsables des organisations membres de l'UPA se rassembleront à Paris afin d'apporter au Président de la République les 500 000 premières pétitions signées. Une délégation demandera à être reçue afin de rappeler les demandes des entreprises de proximité portées par l'UPA et de solliciter des mesures gouvernementales en réponse.

Par ailleurs le site www.sauvonslaproximite.com sera pérennisé pour permettre aux Français de soutenir toujours plus nombreux l'économie de proximité.