Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaL'entrepreneuriat au féminin : entre mythe et réalité

Publié le par

Ces dernières années, l'entrepreneuriat au féminin a été mis en avant afin de pallier le manque de parité dans ce domaine. Qu'en est-il vraiment ? Pourquoi les femmes restent-elles minoritaires à la tête des entreprises ? Explications avec l'étude menée par l'APCE.

Entrepreneuriat au féminin : la France peut mieux faire

Bien que la France soit 4ème (1) sur 17 pays (après les États-Unis, l'Australie et l'Allemagne) pour son environnement favorable à la création féminine d'entreprises, le taux de création des femmes reste un des moins élevés des pays de l'OCDE. En effet, seulement 4 %(2) des Françaises sont entrepreneures (contre 6 % en Grande-Bretagne, 7 % aux Pays-Bas et 10 % aux États-Unis).

À lire également : La France dans le top 5 des pays favorisant l'entrepreneuriat féminin

La création d'entreprises par les femmes en France reste à un niveau insuffisant. Seulement 32 %(3) des créations - y compris des auto-entreprises - sont féminines en 2010. Cela peut paraître étonnant quand on sait que pour 69 % des Françaises, l'entrepreneuriat est considéré comme plus épanouissant que le salariat. La création d'entreprises est, par ailleurs, souvent un moyen d'insertion professionnelle (14 % étaient sans activité professionnelle avant la création d'entreprises contre 7 % des hommes)

Comment expliquer que, dans un environnement aussi favorable à la création féminine, les femmes entrepreneures restent minoritaires ?

(1) Global Entrepreneurship and Development Institute dans Dell Women's Entrepreneur Network, The Gender Global Entrepreneurship and Development Institute (GEDI), Gender-GEDI Executive Report (2013)

(2) Global Entrepreneurship Monitor, 2012 Women's report (2012)

(3) APCE, Les créatrices d'entreprise (2014)

SDE: dirigeants, inspirez-vous des sportifs de haut niveau

François Asselin : 4 choses à savoir sur le nouveau chef de file de la CGPME