Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaGPCE 2015: Des lauréats qui n'ont pas fini de gagner

Publié le par

Le Grand prix des chefs d'entreprise se tiendra le 16 juin prochain. De nombreuses entreprises primées au cours des huit dernières cérémonies poursuivent inlassablement leur croissance. Focus sur quatre d'entre elles, devenues incontournables sur leur marché et auprès du grand public.

Urban football: Le football à cinq, c'est eux

Photo: Victor Augais (à droite) et Nicolas Warter reçoivent des mains de Thierry Mascarin (TNT, à gauche) le prix des dirigeants de l'année 2012.

Ils sont les dirigeants 2012. Depuis, Victor Augais et Nicolas Warter ont eu un agenda très chargé. D'abord leur société, Urban Football, a fusionné avec son concurrent, Soccer 5, en janvier 2014, pour donner naissance à Urban Soccer. Ils partagent désormais la direction générale avec Julien Falgoux et Cédric Guelle, sous la houlette de leur président, Jean-Philippe Rey. Avec une croissance de 25 % par an depuis 2012, Urban Soccer a ouvert six centres en 2014 et trois le premier semestre 2015, poussant leur nombre à 35, contre 11 en 2012. À l'époque, ils venaient d'ouvrir leur premier centre à l'étranger, en Belgique. Le groupe en compte aujourd'hui trois et un autre ouvrira d'ici à la fin de l'année. Par ailleurs, Urban Football a décroché, en septembre 2012, la licence française de la PSG Urban Academy et propose, à ce titre, des activités pour les enfants. "Cette branche représente 10 % de notre CA", explique Victor Augais. Elle s'ajoute ainsi à son système de location de terrains et aux tournois (60 % du CA) et au bar (20 % du CA).

Activité: concept de football à cinq
Ville:
Cournon d'Aubergne (Puy-de-Dôme)
Forme juridique:
SAS
Année de création:
2004
Dirigeants:
Jean-Philippe Rey, 48 ans, Julien Falgoux, 38 ans, Cédric Guelle, 42 ans, Victor Augais, 39 ans, et Nicolas Warter, 39 ans
Effectif
: 350 salariés
CA 2014:
30 M€

Trophées de la relation grandes entreprises et PME innovantes : les inscriptions sont ouvertes !

TPE: les top et les flop de 2014