Mon compte Devenir membre Newsletters

Comment investir dans le web pour une startup ?

Publié le par

Grâce à la vidéo et au développement des réseaux sociaux sur mobile, la publicité en ligne a progressé de 4% en 2014. Le chiffre d'affaires atteint 2,9 milliards d'euros. Malgré un contexte de crise où tous les médias historiques (T.V, presse, radio) excepté l'affichage, le web est le support de publicité affichant la plus belle augmentation. C'est d'ailleurs, historique, le web est passé devant la presse écrite en tant que média préféré des annonceurs. Il représente 25% de part de marché, derrière la télévision (27%.) La presse accuse le coup et ne pèse plus que 24% de part de marché.

Un marché en pleine expansion

Selon Arthur Millet, président du SRI, le web en tant que support publicitaire acquiert un nouveau statut et un nouveau stade de maturité. De plus, si l'on compare avec les chiffres de l'Allemagne 32%, du Royaume-Uni (37%), la digitalisation du marché français va s'accélérer selon Jean-Luc Chetrit, président de l'UDECAM (syndicat des agences médias) et de Carat France.

Si la France rattrape son retard dans la vidéo en ligne, elle a de l'avance sur l'achat de programmatique (195 millions d'euros en 2014, soit une hausse de +66%.). La programmatique consiste à l'automatisation de l'achat de l'espace médias grâce à des logiciels et algorithmes.

Le search plébiscité par les PME et TPE

Le référencement payant (search) est le premier poste de dépense des annonceurs web. Il a pesé en 2014 59% des investissements internet (hausse de 4%).  Cette nécessite de clic et de trafic pour transformer l'acte d'achat fait de l'ombre aux autres leviers (affiliation, comparateur et campagnes d'e-mailings).

Le display (bannières et publicité vidéo) connait également une hausse de 8% avec 813 millions d'euros grâce à la démocratisation de l'investissement publicitaire sur le mobile.

Le mobile, accélérateur de particules

Grâce au transfert du trafic  des supports web fixe des réseaux sociaux Facebook et Twitters vers le mobile, l'investissement display a triplé en un an sur ces plateformes passant de 20à 60 millions d'euros. La part des investissements  sur les réseaux sociaux représente 41% du display mobile en 2014. Au total, le mobile pèse désormais14% du marché digital. L'essor de la vidéo se monétise mieux que les bannières. Environ 1 dispositif sur 3 intègre la vidéo. L'achat de programmatique va amplifier cette tendance.

chiffres : Observatoire de l'e-pub, réalisé par le cabinet PWC, pour le Syndicat des régies internet (SRI).

Julien ROCHER
Le Légaliste.fr - site d'annonces légales pour entrepreneurs