Mon compte Devenir membre Newsletters

Le compte de pénibilité jugé pénible par les employeurs

Publié le par

Officiellement entré en vigueur le 1er janvier 2015, le compte pénibilité est dénoncé par nombre de chefs d'entreprise. "Usine à gaz", préjudice à la compétitivité ou encore "frein à la productivité… les raisons de s'opposer à ce dispositif ne manquent pas.

Ainsi, 4 facteurs de pénibilité devront être pris en compte, mesurés, et déclarés tels que : le travail de nuit, le travail en équipe, le travail répétitif et le travail en milieu hyperbare. (Se dit d'une enceinte où la pression est supérieure à la pression atmosphérique).

Les salariés souhaitant bénéficier de ces facteurs de pénibilité devront dépasser des seuils et des durées fixés par décret.

Le compte de pénibilité est compté sous forme de gain de points. Il plafonne à 100 points. Ces points peuvent être utilisés de trois manières différentes : soit pour de la formation, soit de la réduction de temps de travail, soit en prenant une retraite anticipée.

L'enjeu pour l'employeur est de réussir à convaincre les salariés de plutôt choisir la formation que les départs en retraite anticipée. Une nouvelle tâche pour le chef d'entreprise soumis au compte de pénibilité qui devrra relever ces différents facteurs de pénibilité sous forme de déclaration mensuelle mais également payer une cotisation.

Le Cabinet Secafi - Alpha, spécialisé dans le conseil aux comités d'hygiène et de sécurité, a pour sa part retenu un coût de 18 euros par salarié en 2015. Il tient compte de la montée en charge progressive du dispositif. Il faudra donc selon le cabinet compter 78 euros par salarié en 2017.

Julien ROCHER
Le Légaliste.fr - annonces légales