Mon compte Devenir membre Newsletters

Opération séduction de Valls envers les chefs d'entreprise

Publié le par

Diminution des charges, baisse des impôts, simplification des normes de construction... le gouvernement Valls poursuit son opération séduction envers les dirigeants de TPE, de PME et les artisans du bâtiment.

Opération séduction de Valls envers les chefs d'entreprise

Le gouvernement poursuit son opération séduction envers les chefs d'entreprise. Lors de son discours de politique générale le 8 avril 2014, le Premier ministre Manuel Valls a fait plusieurs annonces importantes pour les entreprises. "Voilà le changement, voilà une vraie révolution. [...] La croissance ne se décrète pas, elle se stimule", a déclaré, enflammé face à l'Assemblée nationale, le Premier ministre. En premier lieu, le gouvernement a annoncé la suppression des charges patronales pour les salariés payés au Smic. "Les cotisations patronales à l'Urssaf seront entièrement supprimées au 1er janvier 2015 pour toutes les entreprises employant des salariés au Smic", a précisé Manuel Valls.

Deuxième mesure: l'abaissement des cotisations familles. "Pour les salaires jusqu'à trois fois et demi le Smic, les cotisations familles seront diminuées de 1,8 point au 1er janvier 2016", a précisé le Premier ministre. La quasi-totalité des entreprises sont concernées par la mesure, puisque environ 90% des salariés disposent d'un salaire inférieur à 3,5 fois le Smic.

Le gouvernement a par ailleurs annoncé une baisse des charges pour les travailleurs indépendants. Les artisans et les commerçants affiliés au RSI vont bénéficier d'une baisse de 60% de la cotisation d'allocations familiales dès 2015. "Cette mesure vient compenser le fait que les travailleurs indépendants ne bénéficient pas pour eux-mêmes du Crédit d'impôt compétitivité emploi - CICE -", se réjouit l'Union professionnelle artisanale (UPA), qui dénonçait massivement ces six derniers mois au travers du mouvement des Sacrifiés, l'accumulation de nouvelles charges fiscales et sociales.

Baisse des impôts

Réclamée par de nombreuses organisations patronales dans le cadre des Assises de la fiscalité, Manuel Valls a annoncé la suppression de la C3S (contribution sociale de solidarité des sociétés) d'ici à 2017. Cette mesure devrait se traduire par une économie d'un milliard d'euros pour les entreprises.

Le Premier ministre s'est par ailleurs engagé à une baisse de l'impôt sur les sociétés et à la suppression de la surtaxe sur l'impôt sur les sociétés. Le taux normal de l'impôt de l'IS devrait alors atteindre 28% contre 33% aujourd'hui, avec une première étape en 2017.

Le BTP soutenu

De plus, parmi les chantiers prioritaires déterminés par le Premier ministre, deux mesures concernent directement l'artisanat du bâtiment.

- la transition énergétique, avec un volet important dédié à la rénovation énergétique des logements, fera l'objet d'un projet de loi présenté en conseil des ministres avant l'été.

- la construction de logements, qui manquent encore dans de nombreuses zones, a été présentée comme une priorité qui donnera notamment lieu à des décrets visant à simplifier cinquante normes de construction avant l'été. Des mesures saluées par la Fédération française du bâtiment (FFB) et la Capeb, qui réclament de longue date l'application de ces mesures.