Mon compte Devenir membre Newsletters

Franchise: les trois secteurs qui vont rapporter gros

Publié le par

Changement des modes de consommation, nouvelles attentes des clients... les enseignes tendance d'hier ne le sont plus forcément aujourd'hui. Quels sont les nouveaux créneaux ? Sur quelle enseigne franchisée miser en 2015 ? Décryptage.

Franchise: les trois secteurs qui vont rapporter gros

Vente d'articles d'occasion, commerce alimentaire et secteurs du soin et de la parfumerie, voilà le triptyque qui se hissait, en 2013, dans le hit-parade des secteurs porteurs. Mais quels vont être en 2015 (voire après) les rois et les reines de la franchise ? L'alimentation spécialisée, et plus particulièrement les caves à vin et les chocolatiers, demeure une valeur sûre. Pour preuve, le secteur a accueilli, en 2014, une dizaine de nouveaux réseaux comme Happiness Station (Miko), Real chocolat, Fruteria ou le Comptoir de Mathilde. L'une des raisons qui expliquent la bonne santé de ce secteur : une volonté des clients de retourner en centre-ville et d'entretenir une ­relation de proximité avec leurs commerçants. " Ce dynamisme traduit également le fait que les consommateurs ne renoncent pas à l'achat plaisir " , constate ­Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération française de la ­franchise (FFF).

Une tendance confirmée par une étude Xerfi-Precepta, pour qui les perspectives du marché de l'épicerie fine, et notamment du foie gras, du saumon fumé, des chocolats, des café et thé vont rester favorables jusqu'à l'horizon 2017. " Les Français privilégient, de plus en plus, les produits made in France et régionaux, notamment depuis le début de la crise économique, constate le cabinet d'études. D'autre part, les consommateurs, de plus en plus méfiants vis-à-vis des produits industriels, souhaitent avoir plus d'informations sur la traçabilité. Les enseignes d'épicerie fine ont donc une carte à jouer de ce point de vue. " Dans cette même veine, les points de vente dans l'alimentation bio comme la Vie Claire affichent de belles perspectives de développement.

Encore dans le domaine de l'alimentaire, la restauration rapide aiguise toujours autant les appétits. Hot-dog, pizzas, sushis, bagels, burgers, burritos, etc. : 23 réseaux ont ouvert leurs portes en 2014. Ce succès est notamment dû à la capacité du secteur à innover. " Toutes ces enseignes profitent également de la baisse de pouvoir d'achat des ménages, volant ainsi des parts de marché à la restauration à thème " , concède la déléguée générale de la FFF.

Attention aux effets de mode

Autre secteur sur lequel vous pouvez miser : les services à la personne. Quatorze nouveaux réseaux ont été créés entre 2013 et 2014, parmi lesquels Adomis, Amelis (groupe Sodexo), P'titcref (maternelle trilingue), Bonjour Service, Adénior ou Adhap Services. " Nous sommes beaucoup plus consommateurs de services que les générations précédentes. Les femmes travaillent plus et font plus naturellement appel à des services de repassage, de garde d'enfants ou de gardiennage " , analyse Chantal Zimmer. En parallèle, nous assistons à une volonté de maintien à domicile des personnes âgées ou dépendantes, ce qui favorise l'essor des sociétés de services à la personne.

Les enseignes de personnalisation de coques de smartphones, comme Kase, ou de cigarettes électroniques, ont aussi le vent en poupe. " Mais attention aux effets de mode. Nul ne peut prédire combien de temps ces secteurs vont être porteurs. Un candidat doit vérifier la réalité opérationnelle, le positionnement de l'enseigne et les tarifs pratiqués ", estime Olivier Mignot, expert de la FFF. Veillez donc à distinguer le simple effet de mode de la véritable tendance qui va bouleverser les habitudes de consommation. N'oubliez pas que vous vous engagez sur la durée. " Un contrat de franchise dure en moyenne 12 ans " , rappelle l'expert.