Mon compte Devenir membre Newsletters

Smokio crée la e-cigarette connectée

Publié le par

Créée en 2013, la start-up Smokio commercialise depuis janvier 2014 une cigarette électronique connectée. Le concept : informer le vapoteur sur sa consommation en temps réel via son smartphone. Dirigée par Alexandre Prot et Steve Anavi, la société parisienne se lance déjà à l'export.

Smokio crée la e-cigarette connectée

"Tout est parti d'un constat simple : beaucoup de fumeurs en sevrage se tournaient vers la cigarette électronique mais manquaient de repères sur le suivi de leur consommation. Nous étions par ailleurs très intéressés par les potentialités des objets connectés, un autre secteur en plein essor. De là est née l'idée de notre cigarette électronique intelligente", raconte Alexandre Prot, cofondateur de Smokio.

Créée en août 2013, la start-up commercialise son kit de cigarette électronique depuis le début de l'année. La cigarette Smokio présente les mêmes fonctionnalités que ses concurrentes sur le marché à une différence près : sa batterie est dotée d'une puce connectée permettant de renseigner le "vapoteur" sur sa consommation détaillée, via son smartphone.

Une fabrication franco-chinoise

Nombre de bouffées, taux de nicotine, densité de la vapeur, niveau de la batterie, suivi des consommations mensuelles, niveau de la batterie... "Notre application, disponible sur iOS et Android, fournit également des informations sur les économies réalisées par rapport à l'achat de tabac ou encore les bénéfices du sevrage sur la santé. L'idée étant d'encourager les utilisateurs dans leur démarche", avance Alexandre Prot.

L'entrepreneur diplômé d'HEC et de l'Insead a développé le concept pendant quatre mois aux côtés de son associé, un ami de longue date, Steve Anavi, ingénieur de formation. Si la carte électronique de la cigarette est designée et fabriquée en France, l'assemblage, lui est réalisé en Chine. "Ce n'est pas tant pour une question de coût que de capacité de production que nous avons opté pour cette solution. Les industriels français n'étaient en général pas prêts à s'engager sur de petits volumes comme les nôtres au début." Afin de piloter au mieux la production et le suivi qualité, les deux amis se sont alliés à un troisième associé, Emrah Cerr, basé à Canton. Aujourd'hui, six personnes travaillent à temps plein au développement de l'entreprise, subventionnée notamment par l'organisme Cap'tronic et financée sur fonds propres et privés via une "petite levée de fonds fin 2013".

Plusieurs milliers de ventes

Commercialisé sur son site marchand à un prix de 89,90€, le kit Smokio est depuis mars distribué par la Fnac dans les rayons objets connectés et sur son site. Dès avril, les e-cigarettes vont faire leur entrée dans les rayons de boutiques spécialisées dans les cigarettes électroniques ou d'objets connectés. "Les premiers retours des clients sont bons. Nous avons également bénéficié de nombreuses retombées dans les médias en France et à l'étranger. Plusieurs milliers de kits ont été vendus jusqu'à présent. Nous nous sommes mêmes retrouvés récemment en rupture de stock", avance l'entrepreneur.

Pour conforter leur avance, les cofondateurs souhaitent aussi donner un coup d'accélérateur à leurs ventes via l'export. Ils ont dans cet objectif récemment noué un partenariat avec Amazon pour une distribution sur ses plateformes française, britannique et allemande. Ils n'excluent pas non plus de développer de nouvelles fonctionnalités pour leur e-cigarette, voire même d'autres produits connectés à l'avenir. Sur un marché de la cigarette électronique en plein boom estimé rien que pour la France à entre 100 et 200 millions d'euros pour 2013, Steve Anavi et Alexandre Prot, ont pour l'heure lancé une affaire tout sauf fumeuse !

Smokio

Activité : fabricant de cigarette électronique connectée

Ville : Paris (IIIe)

Forme juridique : SAS

Dirigeants : Steve Anavi, 31 ans et Alexandre Prot, 31 ans

Date de création : août 2013

Effectif : 6 personnes