Mon compte Devenir membre Newsletters

" Chefs d'entreprise : dupliquez la culture du réseau de la Silicon Valley "

Publié le par

De passage à Paris cet été, Stéphanie Marrus, directrice du centre de l'entrepreneuriat (Entrepreneurship Center) de l'Université de Californie à San Francisco, livre les clefs du succès de la Silicon Valley, avant de donner quelques conseils aux chefs d'entreprise français.

Quelle mission poursuit l'Entrepreneurship Center de l'Université de Californie à San Francisco ?

Celle d'accompagner chercheurs, doctorants ou thésards dans la création de leurs entreprises. Autant de scientifiques qui, s'ils travaillent sur des innovations potentiellement rentables, ne sont pas pour autant armés pour l'aventure entrepreneuriale. Nous les accompagnons dans l'établissement de leur business model, dans la recherche de financements et de débouchés et dans la nécessaire structuration de leur société. Et pour ce faire, nous bénéficions de tout l'écosystème de la Silicon Valley... Car ici plus qu'ailleurs, c'est l'entraide, la collaboration et le partage qui prévalent. Une centaine de mentors, avocats, investisseurs ou encore entrepreneurs, nous accordent, bénévolement, leur temps et leur expertise. Et ce faisant, perpétue la culture de la Vallée qui, depuis maintenant 80 ans, mobilise toutes ses ressources au service de l'entrepreneur.

Comment expliquez-vous le succès de la Silicon Valley ?

Depuis la seconde guerre mondiale, les aides du gouvernement fédéral et le rayonnement de l'université de Stanford ont fait de la Silicon Valley un terreau très fertile à l'entrepreneuriat. Le mentorat, l'implication de ceux ayant réussi auprès des générations suivantes, ont ensuite fait le reste. L'autre force de La Vallée est, paradoxalement, d'encourager l'échec. Quand l'un échoue, les autres ne le voient pas comme un incapable, mais plutôt comme un homme qui a dû apprendre de l'expérience. Enfin, on ne le dit pas assez : cet écosystème est basé sur l'échange et la confrontation d'idées. Ici, personne ne craint le vol de concept, mais au contraire, cherche à le soumettre, le challenger auprès de ses pairs. Cela fait partie de notre culture, je dirais même de notre ADN !

Au vu de votre expérience dans la Silicon Valley, quels conseils donneriez-vous aux chefs d'entreprises français ?

Je ne leur en donnerai qu'un seul : ré-seau-tez ! Rencontrez des entrepreneurs de tout secteur, intégrez des clubs, rapprochez-vous des pépinières et des incubateurs. Et parallèlement, développez la culture du partage en échangeant avec vos pairs, en confrontant vos idées, en challengeant vos pistes d'innovation.

Nombreux sont les entrepreneurs français tentés par cet eldorado que représente la Silicon Valley. Là encore, auriez-vous des conseils pour réussir l'aventure ?

Ah mais qu'ils viennent ! Vous savez, plus de la moitié des entrepreneurs de la Vallée sont étrangers... et parmi eux, il y a beaucoup de Français. Attention toutefois à la légitimité et à l'honnêteté de la démarche. S'il ne s'agit de venir que pour lever des fonds, cela ne marchera pas. Le prérequis est de vous installer au moins pour quelques années et d'établir le siège social de votre société. Et là, vous n'aurez plus qu'à profiter de tout cet écosystème que la Vallée met à votre service !