Mon compte Devenir membre Newsletters

Ose Pharma finalise son vaccin contre le cancer

Publié le par

La société de biotechnologie Ose Pharma profite d'une levée de fonds de 3,2 M€ pour lancer la dernière phase de test de son traitement d'immunothérapie contre le cancer du poumon. Objectif : sa mise sur le marché dès 2019.

Ose Pharma finalise son vaccin contre le cancer

Ose Pharma hier

En février 2013, la start-up Ose Pharma obtient son premier brevet européen pour son vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon dit "non à petites cellules" -dont les cellules n'apparaissent pas "petites" au microscope, ndlr-, soit plus de 80 % des cas. Baptisé Texopi, ce nouveau traitement, via une combinaison brevetée de molécules, stimule les défenses immunitaires de l'organisme, qui détruisent les cellules cancéreuses. Créée en mai 2012 et basée dans la pépinière d'entreprises de l'hôpital Cochin, Ose Pharma compte sept personnes dont une équipe à San Diego, aux États-Unis. Elle détient les droits européens de la technologie et souhaite alors obtenir une autorisation de mise sur le marché pour lancer, à l'horizon 2015-2016, sa commercialisation. Pour cela, elle doit finaliser le développement clinique de Texopi, dont les essais de phase 2 ont été menés au début des années 2000 par l'équipe d'Emile Loria, le cofondateur, alors dirigeant de la société californienne Epimmune.

Ose Pharma aujourd'hui

Le 18 septembre, la société obtient de l'Autorité des marchés financiers l'enregistrement de son document de base. Première étape de son introduction sur Euronext Paris, cet événement marque la fin d'une année riche en rebondissements. En rachetant les actifs de la société suisse OPI, elle acquière, en mars, l'intégralité des droits mondiaux de la technologie Memopi, dont est issu son vaccin Texopi. A peine trois mois plus tard, elle obtient le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA) et de l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) pour lancer la phase 3 des essais cliniques de Texopi, tandis qu'en juillet, elle boucle sa première levée de fonds, qui s'élève à 3,2 M€.

Un financement qui lui permet d'amorcer la phase 3 des essais cliniques, qui s'échelonneront jusqu'en 2018. Elle compte ainsi confirmer les résultats très concluants obtenus en phase 2 - un taux de survie à quatre ans pour les cancers à stade métastatique de 25%, contre 1% à 5 ans avec les traitements actuels.

"D'ici à la fin de l'année, nous produirons, aux États-Unis, les premiers lots de médicaments nécessaires" , indique Dominique Costantini, la directrice générale. Parallèlement, et sur la même période, elle souhaite réitérer une étude en phase 2 pour un autre cancer "non à petites cellules", touchant cette fois les ovaires, les seins, le colon ou la prostate. Spécifiquement adapté à une population porteuse du marqueur HLA-A2 [ndlr, molécules à la surface des cellules qui permettent l'identification par le système immunitaire], ce traitement concernerait 45% des patients atteints d'un cancer à un stade avancé.

En attendant, la société vise une commercialisation de Tepoxi pour 2019. Elle dispose déjà d'un brevet-clé qui protège le produit et la technologie Memopi aux États-Unis, en Europe, au Canada, au Japon et en Australie jusqu'en 2029. De plus, son statut de médicament orphelin outre-Atlantique lui confère une exclusivité commerciale sur le sol américain pendant sept ans après son entrée sur le marché. Deux atouts majeurs quand le marché de Texopi est estimé, rien que pour le cancer du poumon "non à petites cellules", à deux milliards d'euros.

Orphan Synergy Europe - Pharma
>Nom commercial : Ose Pharma
>Activité : Recherche biopharmaceutique
>Ville : Paris (XIVe arr.)
>Forme juridique : SA à conseil d'administration
>Dirigeants : Emile Loria, 65 ans, et Dominique Costantini, 60 ans
>Année de création : 2012
>Effectif 2013 : 15 personnes
>CA 2013 : NC