Mon compte Devenir membre Newsletters

Les PME françaises sont les plus pessimistes d'Europe

Publié le par

Si à l'étranger, les dirigeants des TPE et PME reprennent confiance dans l'économie mondiale et dans celle de leur pays, ce n'est pas le cas en France, selon l'étude Sage Business 2014. Les dirigeants hexagonaux prévoient même une baisse de leur chiffre d'affaires.

Les PME françaises sont les plus pessimistes d'Europe

Les chefs d'entreprise de TPE-PME dans le monde se montrent optimistes : les indices mondiaux de confiance sont à leur plus haut niveau depuis 4 ans. Selon l'étude Sage Business Index 2014*, 64,14 % d'entre eux ont confiance dans leurs économies nationales, soit 2,14 points de plus par rapport à 2013. La confiance dans l'économie mondiale est de 51,68 %.

En France, les dirigeants français sont les plus pessimistes en ce qui concerne l'économie mondiale, mais aussi nationale. Seuls 35 % sont optimistes et ils sont également parmi les moins optimistes pour leur propre business. "Le pays est aujourd'hui le moins optimiste du panel", affirme l'étude, notamment dans les métiers manuels et de l'industrie.

Les entrepreneurs français s'appuient sur des stratégies de maintien des acquis plutôt que d'expansion : ils affirment que leurs perspectives de croissance reposent essentiellement sur la fidélisation des clients actuels (pour 44 % d'entre eux) et la réduction des coûts (35 %). Des priorités qui sont pour autant identiques à celles des dirigeants étrangers. Néanmoins, dans l'Hexagone, ils sont très peu à envisager un accroissement de leur activité via l'ouverture de nouvelles unités en France ou à l'étranger (moins de 4 % des sondés), ou des acquisitions (8%). Ces derniers prévoient même un recul de 1,6 % de leur chiffre d'affaires dans les 12 prochains mois, ce qui n'est le cas dans aucun autre pays excepté le Portugal et l'Autriche.

Cependant, on observe une homogénéité des défis à relever pour les TPE et PME au niveau mondial, ils doivent faire face à une fiscalité jugée trop lourde et à une bureaucratie trop présente. Enfin contrairement aux idées reçues, selon les chiffres du Sage Business Index 2014, 44 % des entreprises françaises exportent. L'export représente 18 % de leur chiffre d'affaires, ce qui la place au même niveau que les sociétés anglaises, allemandes ou américaines.

*Les résultats du Sage Business Index 2014 proviennent d'une enquête d'opinion réalisée par Populus auprès de 13 710 décideurs de PME dans 18 pays du 9 juillet au 29 août 2014.