Mon compte Devenir membre Newsletters

Les billards Toulet : une affaire qui roule

Publié le par

A la tête de Billards Toulet depuis 2008, Marc-Alain Deledalle a redonné un coup de jeune à l'entreprise centenaire, labellisée EPV. En se positionnant sur le haut-de-gamme et en séduisant les marchés internationaux, il a suivi toutes les étapes pour réaliser un coup de maitre dans le monde du billard.

Les billards Toulet : une affaire qui roule

La position

Avant de reprendre l'entreprise, Marc-Alain Deledalle occupe le poste de directeur commercial des Billards Toulet. "A l'époque, un couple sur deux ne trouvait pas son bonheur. Les produits n'étaient ni assez déco, ni suffisamment modernes", se souvient-il. Il consacre donc les deux premières années à revoir le design de ses produits, collabore avec des écoles et conçoit des modèles adaptés à tous types d'intérieurs, avec des matériaux inédits et des couleurs audacieuses. Modernes, ses créations le sont d'autant plus qu'elles sont équipées de LED ou du Bluetooth pour écouter de la musique.

La frappe

Toulet pousse la logique de son positionnement premium à son maximum. Et aux côtés de ses références haut-de-gamme, lance une gamme sur-mesure destinée aux marchés étrangers comme la Russie, les Émirats Arabes Unis ou les États-Unis. Et là, la seule limite est celle de l'imagination. Ses deux prochains billards, actuellement en conception, sont recouverts, l'un de cuir d'agneau blanc et de saphirs, et l'autre de peau de crocodile rouge et de cristaux Swarovski. Pour répondre aux attentes de ces clients dont les moyens n'ont d'égaux que l'exigence, l'entreprise a ouvert, en plus de ses magasins à Bondues et à Enghien-les-bains, des bureaux sur les Champs Elysées.

Grand prix des Chefs d'entreprise : votez pour le dirigeant 2015

L'impact

En 2010, année du tournant stratégique, Billards Toulet enregistre 63% de croissance de chiffre d'affaires. "C'était même difficile à gérer. Aujourd'hui, on se limite à 20% chaque année", concède-t-il. Ses modèles d'exception destinés à l'export sont vendus entre 20 et 30k€ et représentent 35% de son chiffre d'affaires. "D'ici quatre ans, nous souhaitons atteindre 70%, tout en conservant des ventes stables en France", avance Marc-Alain Deledalle. Une ambition pour laquelle il investit, chaque année 200k€ dans son unité de production.

La performance

"Sans ces évolutions, on n'existerait plus", souffle le dirigeant. En 2008, le marché du billard en France compte 17 acteurs, contre seulement 10 aujourd'hui. Et si la tendance devrait se poursuivre, Billards Toulet entend bien rester dans la course. L'entreprise a d'ailleurs créé, l'année dernière, Debuchy by Toulet, filiale codirigée par le footballeur Mathieu Debuchy et spécialisée dans les baby-foot. "On a souhaité renouveler ce qu'on a réussi avec les billards, les dépoussiérer, les rajeunir", explique-t-il.

Ses coachs

Pour garder sa place dans la compétition du marché, Marc-Alain Deledalle, fils d'entrepreneur, a su s'entourer. Depuis sa deuxième année à la tête de sa SARL, il ne prend plus aucune décision sans avoir préalablement consulté son épouse. Et pendant ses trois premières années, il réunit autour de lui un conseil de 10 "sages", anciens chefs d'entreprise, pour recueillir leurs conseils et avis sur ses décisions. Aujourd'hui, c'est aussi avec Mathieu Debuchy qu'il s'entretient, tous les jours, sur la stratégie à déployer.

Fiche repère :

Billards Toulet
Activité : fabrication de billards
Ville : Bondues (Nord)
Forme juridique : SARL
Dirigeants : Marc-Alain Deledalle, 37 ans
Année de création : 1857
Année de reprise : 2008
Effectif : 32 salariés
CA 2014 : 3M€
CA 2013 :2,6M€