Mon compte Devenir membre Newsletters

Diaporama4 PME françaises surfant sur la "sharing economy"

Publié le par

Née de la rencontre entre innovation sociale et culture numérique, la "sharing economy", ou économie collaborative, a un avenir prometteur. Surtout en France, berceau de plusieurs entreprises pionnières du genre.

Il aide les ménages à emprunter à moindre coût

Charles Egly, directeur associé de Prêt d'Union

Le crédit aux ménages, tel est le créneau de Prêt d'Union, créée en 2009 et pionnière du crowdfunding. "Notre objectif est d'offrir aux particuliers des crédits dont les taux d'intérêt sont, en moyenne, de 1 à 1,5 % inférieurs à ceux du marché, pointe Charles Egly, directeur associé de la start-up. "Notre concept répond à un véritable besoin : des solutions de financement souples et rapides. En supprimant un intermédiaire, à savoir la banque, les emprunteurs lèvent, en seulement quelques jours, des tickets moyens équivalents à 10 000 euros."

"Prêt d'Union a octroyé, depuis 2011, 90 millions d'euros de crédit et devrait atteindre, d'ici à la fin de l'année, les 150 millions", se réjouit son directeur associé. Déjà radieux, l'avenir de la société, qui se reverse 2 % par crédit octroyé, l'est encore davantage depuis une levée de fonds de 10 millions d'euros auprès du Bon Coin. De quoi financer le projet de lancement de son offre sur mobile.

REPÈRES - Prêt d'Union

Activité : Crédits entre particuliers
Ville : Paris (15ème arrondissement)
Forme juridique : SA
Dirigeants : Charles Egly, 35 ans, Geoffroy Gigou, 35 ans, et Thomas Beylot, 34 ans
Année de création : 2009 (opérationnelle depuis 2011)
Effectif : 50 salariés
CA 2013 : 1,5 M€

5 événements qu'il faut faire paraître dans un journal d'annonces légale

Les PME françaises, résilientes mais pessimistes