Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaRebond : 4 dirigeants qui ont réussi à redresser leur PME

Publié le par

Modèle économique trop fragile, endettement, effondrement du marché... L'année dernière encore, plus de 63 000 entreprises ont fait faillite en France. Derrière ce tableau noir, certains entrepreneurs parviennent à déployer des stratégies payantes pour redresser leur entreprise.

Grégory Loez (à g.), cogérant d'Eco Alternativ : "La diversification nous a sauvés"

C'est en juillet 2013 que Grégory Loez contacte l'association SOS Entrepreneur. À l'époque, il pilote, avec son associé Romain Thuilliez, deux sociétés de vente et d'installation de solutions de chauffage: l'une dédiée à la vente aux particuliers (ES Énergies), l'autre aux professionnels (Eco Alternativ).

"En 2012, le marché des particuliers s'est effondré. Et d'une quarantaine de salariés environ, on est passé à 22, mi-2013. Je voulais tout arrêter", se rappelle le dirigeant. Bruno Delcampe, le fondateur de l'association, le convainc de continuer. "Nous avons ouvert une procédure de redressement judiciaire. Pour payer salariés et fournisseurs pendant la période d'observation, nous avons créé un autre compte bancaire ; le nôtre allant être bloqué." La procédure débouche sur la liquidation d'ES Énergies. "Nous avons alors regroupé toutes nos activités au sein d'Eco Alternativ. La diversification nous a sauvés." Depuis, l'activité redémarre. La société emploie 23 salariés avec un CA de 2,5 M€, boosté par le crédit d'impôt de transition énergétique.

Repères
Activité : Vente et installation solutions de chauffage
Ville : Seclin (Nord)
Forme juridique : SARL
Dirigeants : Grégory Loez, 33 ans, et Romain Thuilliez, 34 ans
Année de création : 2009
Effectif : 23 salariés
CA 2014 : 2,5 M€

[Tribune] Les effets pervers de la loi Macron

Le contrôle de gestion sociale