Mon compte Devenir membre Newsletters

Business France, le partenaire à l'export des PME

Publié le par
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?

Partenaire de la dernière édition du Grand Prix des Chefs d'Entreprise, Business France accompagne les PME à l'international du début de leurs projets jusqu'à leur aboutissement, dans une démarche orientée résultats. Explications d'Henri Baïssas, directeur général délégué Export de Business France.

Business France, le partenaire à l'export des PME

Pourquoi Business France a décidé d'être partenaire du Grand Prix des Chefs d'entreprise, organisé en juin dernier ?

Business France et le Grand Prix Chef d'entreprise, c'est une longue histoire puisque nous sommes des partenaires fidèles de ces trophées. Cette association fait sens car ce Grand Prix distingue l'excellence des PME françaises. Business France est le partenaire naturel de ces entreprises pour les soutenir et les faire réussir à l'export. Mais nous sommes surtout fidèles à ce Grand Prix parce que chaque nouvelle édition est l'occasion de faire le plein d'optimisme. Les entreprises lauréates prouvent chaque année par leur dynamisme, leur ingéniosité, leurs savoir-faire, que le succès, l'innovation, l'audace, ne sont pas réservés aux autres. Il est important de s'inscrire en faux par rapport aux discours moroses sur l'économie de la France auxquels nous sommes trop habitués.

Quid des points forts d'un tel événement ?

Ce qui fait, à mon sens, le prestige de ce Grand Prix, c'est d'abord la qualité de ses candidats. Chaque année, nous rencontrons beaucoup de PME très prometteuses à l'export. Certaines ont déjà recours à nos solutions d'appui au développement international, mais nous en repérons aussi que nous ne connaissions pas encore. Certaines ne se sont pas encore posé la question de l'export, d'autres y sont déjà présentes mais ne réalisent pas encore tout leur potentiel. Ces temps de networking sont toujours d'excellent niveau. En rencontrant tous ces chefs d'entreprise, nous pouvons échanger sur leurs besoins, leurs attentes. C'est très utile en termes de retour d'expérience. Nous pouvons également leur faire prendre conscience de l'enjeu de l'export et de l'accélérateur que cela peut représenter pour leur entreprise. L'envie est souvent là, c'est le premier pas qui est le plus difficile. Nous sommes là pour le rendre plus sûr.

Business France est né de la fusion entre Ubifrance et l'AFII, pourquoi une telle fusion ?

Les métiers d'Ubifrance et de l'Afii poursuivaient un but commun : l'internationalisation de notre économie. C'est un enjeu global, dont tous les aspects - export, investissement international, attractivité, image de la France... - interagissent entre eux. L'objectif de la fusion, effective depuis janvier 2015, est donc de les traiter ensemble, en réunissant ces métiers au sein d'une agence unique. Là où deux maisons cohabitaient sans vraiment se parler, nous sommes en train de bâtir une maison unique avec des fondations communes mais avec deux portes d'entrée. L'objectif de cette fusion est de créer des synergies entre les deux métiers complémentaires que sont l'Export et l'Invest. Il y a des passerelles évidentes entre les deux qui vont permettre à chacun de nourrir l'autre et de le rendre plus efficace. Le second objectif de cette fusion était aussi de simplifier et de rendre plus lisible le dispositif public d'appui à l'internationalisation de l'économie française.

Quid de la finalité sur le long terme d'un tel rapprochement ?

Le but est de rendre notre action plus efficace au service des entreprises françaises et internationales. Il ne faut pas oublier qu'un tiers des exportations de la France est réalisé par les filiales françaises des sociétés étrangères. Concrètement, cela se traduit sur le terrain par l'intégration d'une dimension attractivité du territoire national dans nos opérations export et vice versa. Par exemple, sur le CES de Las Vegas en janvier 2015, la France était la première délégation européenne avec plus de 120 entreprises françaises présentes dont 60 startups. Nous y avons monté le French Tech Pavilion officiel avec une forte visibilité de la délégation. A cette opération export étaient associés de nombreux rendez-vous avec des investisseurs étrangers ainsi qu'avec des Venture Capitals (des fonds d'investissement étrangers capables de financer des PME et des start-ups). Cette vitalité de la French Tech sur place a été une belle vitrine des atouts de la France.

Quel changement est à prévoir en terme de service pour les PME ?

Notre engagement est d'être au service de la réussite des entreprises ! Pour l'export, nous proposons des solutions de prospection, c'est-à-dire de mise en relation d'affaires afin d'identifier son futur partenaire commercial, des solutions d'accélération pour que les PME de croissance prennent pied sur les marchés visés, des solutions de RH avec le VIE qui est une formule doublement gagnante pour les entreprises et les candidats. Nous nous attachons à mesurer en continu, par Ipsos, l'impact réel de notre action pour les entreprises. Il en ressort que près de quatre entreprises françaises sur dix accompagnées à l'export en 2014 ont signé, grâce à notre action, de nouveaux contrats.