Mon compte Devenir membre Newsletters

Michel et Augustin fait la Une d'Entrepreneur, le magazine star aux US

Publié le par

Avec leur export récent aux États-Unis, l'entreprise Michel et Augustin décroche la couverture du magazine Entrepreneur, distribué à 3 millions d'exemplaires. Une belle mise en valeur, tandis que les Français poursuivent leur ascension avec leurs produits vendus dans 7624 Starbucks.

Michel et Augustin fait la Une d'Entrepreneur, le magazine star aux US

Michel et Augustin, connus sur notre sol pour leurs cookies riches en beurre, leurs yaourts à boire et mousses au chocolat vendues en gros pots transparents, ont mis les "pieds dans le plat" en arrivant aux États-Unis... Et les États-Unis ont su les accueillir. Pour vendre des cookies aux habitants du pays qui a inventé le cookie, Michel et Augustin ont commencé par interpeller (avec le soutien de leur communauté de fans sur les réseaux sociaux), le p-dg de la chaîne de cafés Starbucks (Howard Schultz) avec le mot-dièse #AllezHowardUnCafé.

Résultat : des centaines de fans publient des photos de produits Michel et Augustin sur les réseaux sociaux, accompagnés d'un produit Starbucks. Aujourd'hui, la marque est distribuée sur plus de 7 000 Starbucks aux États-Unis. Simple récidive puisque déjà, en 2007, les fondateurs avaient réalisé le placement de produits probablement le moins licite de l'histoire du marketing en glissant leur yaourt "vache à boire" sur le pupitre de Bill Gates lors d'une conférence Microsoft au Palais des Congrès. L'Augustin de Michel et Augustin s'était alors déguisé en cuisinier pour passer outre la sécurité et avait fait croire qu'il était en charge du catering (boisson et aliments) sur l'événement.


Pari réussi pour entrer en quelque sorte à coup de "marteau et burin" dans le pays puisqu'en octobre, Augustin Paluel-Marmont décroche la couverture du magazine Entrepreneur grâce à une opportunité, une connaissance glisse le nom de la marque auprès d'un journaliste et le sujet est retenu. Joli coup, le magazine est distribué à 3 millions d'exemplaires au pays de l'Oncle Sam. L'éditeur n'a d'ailleurs pas hésité pas à jouer le jeu et à s'inscrire dans la tonalité insolente qui caractérise la stratégie d'avancée sur le marché de Michel et Augustin en titrant : "Ce Français qui fait sensation chez les gourmets débarque aux États-Unis", sous-titré : "En France, c'est une célébrité. En Amérique, il n'est personne". Un point que reconnaît d'ailleurs avec lucidité Augustin Paluel-Marmont en avouant aux Échos ce jeudi : "Nous avançons avec beaucoup d'humilité. Ici personne ne nous a attendus pour faire des cookies. Et tout ce que nous avons fait en dehors des "US" ne compte pas. Après douze ans d'expérience en France, il faut accepter de repartir de zéro." Aujourd'hui, la Bananeraie, le nom des locaux de Michel et Augustin en France a sa version US: "The Banana Farm" et Augustin s'est installé depuis 2015 avec sa famille à Brooklyn (New-York). La société a douze ans et générait 40 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015.