Mon compte Devenir membre Newsletters

Diaporama5 idées reçues sur l'export

Publié le par

Dans son "Petit guide de survie à l'usage des entrepreneurs : se projeter à l'international", Bpifrance Le Lab dresse un bilan des PME à l'export. Réservé aux grands groupes, gourmand en ressources humaines et financières, peu développé chez les entreprises françaises... Le point sur 5 idées reçues.

#1. L'export : une obligation, non. Un avantage, oui.

Si toutes les entreprises françaises n'ont pas l'absolue nécessité de s'engager dans une conquête des marchés internationaux, celles qui s'y attaquent cumulent les bons points.

Elles sont d'abord plus innovantes que les autres. Ainsi, 64% d'entre elles ont innover entre 2010 et 2012, contre 43% chez les sociétés non exportatrices.

De même, elles sont en moyenne de 5 à 10% plus productives que les entreprises dont l'activité se limite au territoire domestique.

Enfin, 40% de leurs dirigeants ont anticipé une hausse d'activité pour 2015. soit deux fois plus que pour les entreprises non exportatrices.


[Étude de cas] Bell & Ross, se réinventer pour survivre

4 stratégies de protectionnisme économique dans le monde passées au crible