Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaRegards d'entrepreneurs sur la Chine

Publié le par

Qu'ils viennent de découvrir ce pays ou qu'ils y soient présents de longue date, ces cinq dirigeants, récemment rentrés de Pékin et du G20 des jeunes entrepreneurs, livrent leurs conseils pour réussir en Chine. Une économie en plein boom et une vraie opportunité... pour qui sait s'y prendre.

© Canon France Caroline Lisfranc, CL Premium

" La Chine est une société formidable qui travaille mais à sa manière ". C'est ce qu'indique Caroline Lisfranc, p-dg de CL Premium. Ce groupe spécialisé dans les objets publicitaires est présent en Chine depuis 2004 à travers un bureau de représentation situé dans le sud et qui compte aujourd'hui huit personnes.

Ici, pas de sens de l'initiative : " Les salariés ne se pose pas de questions, ils exécutent ", assure la chef d'entreprise. Le rêve pour un patron ? Pas vraiment ! "Cela rend difficile la mise en place de tous les processus car il faut vraiment penser à tout. Ils ne vont pas vous donner d'idées, ou trouver des solutions aux problèmes", explique celle qui s'y rend une semaine tous les deux mois pour, notamment, prendre les décisions qui s'imposent.

Un mode de fonctionnement intégré, poursuit-elle, dès le plus jeune âge. " Pour comprendre comment cela fonctionne, allez passer du temps dans une école chinoise, conseille la dirigeante. La méthode d'apprentissage y est basée sur la répétition. Les élèves passent leur temps à répéter les choses ". Un système qu'ils reproduisent ensuite dans leur vie professionnelle, en le mettant au service d'un nouvel objectif : gagner de l'argent.

Car voilà une autre différence de mentalité importante. " L'employé chinois veut gagner de l'argent et apprendre. Une fois que cet objectif sera rempli, il voudra partir. Il vous dit alors qu'il va le faire, vous remercie pour le temps passé chez vous. C'est très clair et très agréable. Cela se fait en bonne intelligence ", expose Caroline Lisfranc.

Pour cette raison - ou, en d'autres termes, puisque sa principale motivation est ailleurs - " la reconnaissance n'est pas importante pour les Chinois ", alors même qu'elle est un facteur de motivation essentiel en France. " Pas question, en revanche, de leur faire perdre la face ", complète la dirigeante. Ce qui n'est pas sans conséquence en termes de management. " Passez par le manager ou directement par l'employé. Ne mettez pas tout le monde dans la boucle ".

" Le travail n'a pas la même signification. Être heureux, s'émanciper, avoir des idées, mettre en place de nouvelles manières de procéder, ce n'est pas leur problème ", conclut la chef d'entreprise.

Caroline Lisfranc est fondatrice, présidente et directrice générale de CL Premium, concepteur d'objets publicitaires. Créée en 1987, la société compte 14 salariés et a réalisé 7 millions de chiffres d'affaires en 2015 dont 3 en France et 4 en Chine, où elle est présente à travers un bureau de représentation situé dans le sud de la Chine, employant huit personnes, toutes de nationalité chinoise.

Michel et Augustin fait la Une d'Entrepreneur, le magazine star aux US

Un plan de continuité d'activité contre les sinistres