Mon compte Devenir membre Newsletters

Comment choisir votre complémentaire santé collective ?

Publié le par

L'offre en matière de complémentaire santé est pléthorique sur le marché. Dès lors, quels critères prendre en compte ? Voici quelques pistes pour faire le bon choix pour votre entreprise et vos salariés.

Comment choisir votre complémentaire santé collective ?

Premier élément indispensable, vous devez vous assurer d'opter pour une mutuelle respectant le panier de soins ANI, le cahier des charges des contrats solidaires et responsables. Aujourd'hui, tous les contrats proposés sont a priori en conformité. Soyez néanmoins vigilant quant aux accords de branche qui peuvent relever les minima du panier ANI. Si un accord a été négocié dans votre branche, il s'impose à vous.

Vous devrez aussi vous interroger sur le niveau de garanties supplémentaires que vous souhaitez proposer à vos salariés, que ce soit dans le cadre du contrat collectif ou à titre individuel (surcomplémentaire ou renforts de garanties). À titre collectif, soit vous sélectionnez un contrat respectant simplement les minima légaux, soit vous optez pour un contrat proposant des niveaux des garanties supérieurs (tout en restant sous les plafonds imposés dans le cadre des contrats responsables). Dans le second cas, il s'agit de regarder de près les taux de remboursement de certaines catégories de dépenses comme l'optique, l'hospitalisation, les soins dentaires, les médicaments...

Il peut d'ailleurs s'avérer pertinent de demander aux salariés leurs besoins en matière de santé afin de trouver la complémentaire santé la plus adaptée. Vous transformerez ainsi une énième obligation en outil de votre politique sociale. Et vous disposerez d'un cahier des charges précis, combinant les aspirations de vos collaborateurs et vos impératifs financiers, sur lequel vous baser.

Les critères qui peuvent faire la différence

  • Les services de soins, de prévention et d'accompagnement proposés. "Même dans un contrat solidaire et responsable, il y a toujours un volet services", assure Christophe Scherrer, directeur du développement chez Malakoff Médéric. Comme un service juridique ou de téléconsultation médicale, l'accès à un programme de suivi personnalisé de santé (activités physique, alimentation...) ou de sevrage tabagique.
  • La relation client. Facilité et rapidité d'accès à une agence ou tout du moins un conseiller par téléphone et aux informations notamment via un espace Web dédié.
  • Autre point important : "les réseaux de soins et les accords entre les complémentaires et les professionnels de santé, note la Fédération nationale de la Mutualité Française. Ces accords permettent de proposer aux assurés des soins de qualité à un tarif négocié. D'après notre estimation, la généralisation des réseaux de soins permettrait ainsi de réaliser une économie de 1,9 milliard d'euros (le reste à charge d'un assuré diminuant en moyenne de 140 euros en dentaire, 65 euros en optique et 390 euros en audioprothèse)."
  • Le prix est également un critère important. Ne pas hésiter à demander plusieurs devis et à faire jouer la concurrence. Attention aux comparateurs en ligne souvent dédiés à l'assurance santé individuelle. Par ailleurs, leur modèle économique et le nombre parfois restreint d'assureurs partenaires peuvent biaiser les réponses. Vous pouvez également faire appel à un courtier en assurances professionnelles, pour gagner du temps notamment. "Ce professionnel connaît les différents acteurs du marché, il sera en capacité de vous orienter vers les offres les plus adaptées à vos besoins et au meilleur prix", souligne Françoise Louberssac, directeur général d'April Entreprise Prévoyance.