Mon compte Devenir membre Newsletters

Des programmes d'assurance internationaux pour des garanties adaptées

Publié le par
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?

Les PME-PMI sont toujours plus nombreuses à vouloir s'implanter à l'étranger, sans pour autant se soucier suffisamment de leur couverture d'assurance. Une erreur, que la mise en place de programmes internationaux leur permet d'éviter.

Des programmes d'assurance internationaux pour des garanties adaptées

La reprise économique se fait attendre en France ? Qu'à cela ne tienne ! Les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à chercher à l'international les relais de croissance qui leur font défaut dans l'Hexagone, par le biais d'exportations ou d'implantations. Si les entreprises de taille intermédiaire (ETI) et les grandes entreprises sont majoritaires, 41 % des PME suivent le mouvement, rappelle le baromètre CCI International de juin 2016, réalisé par l'institut OpinionWay. À tel point que 26 % des entreprises françaises de 20 salariés et plus sont aujourd'hui implantées à l'étranger.

Des PME-PMI particulièrement exposées

Sur place, toutes ne sont pourtant pas logées à la même enseigne en matière d'assurance. " Alors que les grandes entreprises s'appuient sur des spécialistes pour prévenir les risques et gérer les assurances, les PME-PMI n'ont pas de structure interne ni de salariés dédiés à l'assurance, observe Sylvie Forestier, Directrice Branche Dommages Entreprises & Services, chez MS Amlin, spécialiste de l'assurance dommages, responsabilité civile et transport des entreprises et professionnels, en France et à l'international. Pour les trois quarts d'entre elles, l'assurance représente un centre de coût et elles ne l'utilisent pas comme un moyen de gestion et de protection du patrimoine, ou un outil d'aide au développement. "

Or, les risques auxquels sont exposés les PME et PMI françaises à l'international sont tout aussi lourds de conséquence, sinon plus, que dans leur pays d'origine. Citons les dommages aux biens ou lors d'un transport de marchandises, mais également le risque de blanchiment d'argent et de fraude fiscale. " Souscrire à partir de la France à une assurance pour certains pays africains, par exemple, peut être soumis à une règlementation spécifique, voire interdite. Une entreprise qui perçoit une indemnité de sinistre sans que les taxes d'assurance n'aient été versées dans le pays du risque peut s'exposer à un soupçon de fraude fiscale ", prévient Sylvie Forestier.

Le choix des programmes internationaux

Mais alors, comment bien s'assurer à l'international ? Si une PME française s'implante dans un pays de l'Union Européenne, elle pourra opter pour la libre prestation de service (LPS), qui lui permet d'être couverte par sa société d'assurance en France. En effet, au titre de la LPS les compagnies sont habilitées à collecter et à reverser les taxes d'assurance pour chacun des pays concernés. En revanche, si elle décide de s'établir hors des frontières de l'Union Européenne, il lui faudra contracter des couvertures locales. Mais le risque est grand de choisir des garanties inadaptées... Les programmes internationaux proposés par les compagnies d'assurance et leurs réseaux permettent d'éviter de tels désagréments. " Leur coût est intéressant, et leurs garanties sont adaptées au pays d'implantation, grâce à des interlocuteurs locaux qui maîtrisent parfaitement leur marché et la législation en vigueur, souligne Sylvie Forestier. C'est toute cette connaissance que les réseaux internationaux des compagnies peuvent apporter aux PME/PMI. Pour proposer les meilleurs programmes, MS Amlin a pour sa part rejoint récemment le réseau INI, présent dans 120 pays. "

En savoir plus sur les solutions PME-PMI de MS Amlin