En ce moment En ce moment

Expert-comptable 3.0, un conseil de plus en plus... expert

Publié par le - mis à jour à
Expert-comptable 3.0, un conseil de plus en plus... expert

À l'ère du digital, le métier d'expert-comptable s'est modifié en profondeur. La saisie comptable pure disparaît, au profit d'un travail de conseil spécialisé. Le but : mieux assister le dirigeant au quotidien.

  • Imprimer

Une vieille calculatrice, des montagnes de paperasses, des lignes de chiffres : ça, c'est pour l'image d'Épinal de l'expert-comptable. Mais désormais, la profession évolue sous un jour nouveau et ce sont les premiers concernés qui l'affirment. "Bientôt, le métier traditionnel de saisie de la comptabilité aura disparu au profit d'un métier de contrôle et de révision ou de conseil", confirme Frédéric Turbat, expert-comptable et dirigeant du cabinet Chiffres et Synthèses.

En cause ? La révolution numérique qui a poussé le métier à se repositionner. Pour certains experts, les choses bougent doucement. "L'évolution est lente car beaucoup de TPE et PME ne sont pas encore entièrement équipées de logiciels qui permettent le traitement automatisé des factures, par exemple. Mais cette évolution est inexorable", poursuit Frédéric Turbat.

Pour d'autres, en revanche, tout s'accélère : "Aujourd'hui, le changement est de plus en plus rapide et profond, car le digital et la numérisation sont des facteurs d'accélération importants. L'expert-comptable se doit d'être très proactif et accompagner ce processus", estime Frank Lamotte, directeur général délégué d'In Extenso. Dans tous les cas, si l'expert-comptable peut bientôt jeter aux rebuts sa Casio, c'est aux nouvelles technologies qu'il le doit.

Vers des spécialisations pointues

En effet, l'essor de la digitalisation impacte la profession à deux niveaux. D'une part, l'automatisation gagne une large partie des tâches traditionnelles (enregistrement des factures, création des bulletins de paie, etc.). L'expert-comptable peut alors mettre à profit son temps pour développer de nouvelles activités.

D'autre part, l'arrivée massive d'informations l'oblige à se spécialiser. "L'expert-comptable a été, est et sera toujours un acteur privilégié de la vie de l'entreprise et un partenaire-clé du dirigeant. Mais le rapport à l'information est différent : elle devient plus pointue et nécessite le recours à des spécialistes. En effet, le chef d'entreprise a besoin d'un expert-comptable qui connaisse son métier, son environnement et son secteur d'activité, qui parle son langage et qui lui apportera les informations nécessaires à la prise de décision", ajoute Frank Lamotte.

La profession tend donc à se spécialiser par thématique (fiscalité, social, informatique...) ou par secteur d'activité (industrie, services, commerce...). À l'expert-comptable de choisir s'il veut développer une expérience approfondie dans un domaine de spécialisation, suivre une appétence pour un secteur, s'orienter vers un marché de niche... L'essentiel étant d'élargir son champ d'action, en accord avec les souhaits de l'Ordre des Experts-Comptables. Le réseau incite ses membres à développer auprès des entreprises clientes du "full-services", c'est-à-dire à proposer autre chose que le coeur de métier traditionnel.

L'expert-comptable monte en gamme et devient "expert-comptable expert" selon la formule consacrée dans le cadre du 72e congrès de l'Ordre, en septembre dernier. "La spécialisation concernera aussi bien des structures importantes que des petits cabinets d'expertise-comptable. Même les professionnels indépendants doivent développer des compétences s'ils veulent capter un marché. Bien sûr, ils ne pourront pas intervenir dans tous les domaines, ils doivent se concentrer sur un domaine de prédilection. Quitte à faire appel à quelqu'un de l'extérieur si le chef d'entreprise a besoin d'une aide spécifique", indique Jean-Marc Jaumouillé, directeur des techniques professionnelles de Fiducial.

En effet, pour les demandes pointues, les cabinets peuvent se tourner vers les services complémentaires d'autres spécialistes ou d'avocats. Véritable "professionnel de confiance" selon 95 % des chefs d'entreprise d'après une étude réalisée par In Extenso et publiée en 2015, l'expert-comptable apparaît donc comme le premier partenaire vers lequel se tournent les entreprises pour tout besoin d'assistance.

De la confiance avant tout

C'est d'ailleurs le cas de Franck Drouault, dirigeant du groupe Drouault, basé en Normandie. Selon lui, la relation entre dirigeant et expert-comptable se construit sur le long terme. Après avoir fait ses preuves par les chiffres, l'expert-comptable s'est imposé comme un véritable conseiller. Mieux, il est devenu un acteur incontournable au développement de l'entreprise. "Mon expert-comptable participe régulièrement aux échanges concernant la stratégie de l'entreprise ou ses projets de croissance externe. Il apporte sa vision, sa lecture des bilans des entreprises à racheter par exemple. Nous, nous apportons une vision industrielle. Le mariage des deux peut aboutir à une belle réussite", partage Franck Drouault.

Au-delà de ses interventions concernant l'entreprise, l'expert-comptable peut aussi donner son point de vue sur l'accompagnement personnel du dirigeant. "Généralement, nous possédons les connaissances concernant les actifs de l'entrepreneur. Nous pouvons donc exploiter ces données pour en faire quelque chose qui soit bénéfique pour le client. L'expert-comptable peut également endosser le rôle d'un coach", ajoute Frédéric Turbat. La proximité reste l'atout numéro un de la profession, désormais modernisée, donc valorisée. La relation avec le dirigeant demeure au centre des préoccupations de chaque professionnel.

Témoignage

"L'expert-comptable est une bible"

Éric Aumeunier, dirigeant de Micronics Systems

Depuis 29 ans qu'existe son entreprise, Éric Aumeunier a toujours pu compter sur l'assistance de son expert-comptable. Cet accompagnement lui a permis d'être serein et de se consacrer au déploiement de son entreprise, Micronics systems. "La grosse évolution a été le basculement du tout-papier au tout-informatique. Mon expert-comptable a alors pu développer davantage de compétences sur des domaines stratégiques", commente le dirigeant.

Micronics Systems a bénéficié de conseils en gestion de trésorerie ou de croissance externe, mais aussi d'informations importantes concernant la veille concurrentielle. "Mon cabinet d'expertise-comptable est désormais en mesure d'orienter une décision pertinente pour l'entreprise", poursuit-il.

Éric Aumeunier a déjà été amené à consulter son expert-comptable sur la résolution d'un conflit, sur la question des fins de carrière ou sur la gestion prud'homale. "C'est un vrai plus pour les PME qui n'ont pas toujours de service juridique en interne. L'expert-comptable apporte ses connaissances dans le domaine et peut ainsi éviter au dirigeant de commettre certaines erreurs. L'expert-comptable est en quelque sorte une bible que nous, dirigeants, nous consultons volontiers", apprécie Éric Aumeunier.

Micronics Systems

Activité : Concepteur et fabricant spécialisé dans l'électronique de puissance et la conversion d'énergie
Ville : Villette d'Anthon (Isère)
Dirigeant : Éric Aumeunier, 54 ans
Année de création : 1989
Effectif : 25 salariés
CA 2017 : 4,2 M€

Céline Tridon

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Gestion - Finance

Par Stéphanie Marius

Demande d'une réglementation sur les cryptoactifs, fin des ICO sauvages et des intermédiaires dans le processus de paiement... Retour sur les [...]

Gestion - Finance

Par Céline Tridon

Oubliez les justificatifs perdus et les tâches chronophages. Désormais, en matière de notes de frais, les choses sont beaucoup plus simples [...]