En ce moment En ce moment

Émission de minibons : une nouvelle forme de prêt participatif

Publié par le | Mis à jour le
Émission de minibons : une nouvelle forme de prêt participatif

Depuis le 1er octobre 2016, les sociétés par actions (SA, SAS) et les SARL d'au moins trois ans peuvent émettre des minibons pour se financer. Présentation de cet outil avec le cas concret d'Happy Capital.

  • Imprimer

Pour financer les activités traditionnelles d'Air Marine, spécialiste des missions de surveillance et d'inspection par avions et drones, Alexandre Ricard, son directeur financier, mise sur des leviers classiques comme l'emprunt bancaire, le crédit-bail ou la levée de fonds auprès d'investisseurs. Mais, pour les activités innovantes, il a opté pour une opération financière plus maîtrisée et novatrice : l'émission de minibons sur la plateforme de financement participatif Happy Capital, pour un montant de 250 000 euros.

Les minibons, qu'est-ce que c'est ?

Apparus le 1er octobre 2016, les minibons sont des bons de caisse conçus pour le financement participatif. Ce sont des titres nominatifs et échangeables délivrés en contrepartie d'un prêt, dont la maturité ne peut excéder cinq ans. "C'est un instrument sécurisé et souple pour les souscripteurs et particulièrement adapté au financement d'activités en croissance et innovantes", apprécie Alexandre Ricard.

Le taux d'intérêt des minibons est fixe, dans la limite du taux d'usure. Les échéances sont constantes et la périodicité de remboursement est trimestrielle dans le cas d'Air Marine. Contrairement au crowdlending, où les prêteurs ne peuvent investir que 2 000 euros maximum par projet, avec les minibons, il n'y a pas de limite d'investissement.

Autre avantage, les minibons peuvent être souscrits tant par des personnes physiques que par des personnes morales qui placent ainsi leur excédent de trésorerie. Par ailleurs, les minibons confèrent un privilège de créance chirographaire après les banques et "ils sont potentiellement convertibles en actions, une option que nous envisageons de proposer à nos souscripteurs ", signale Alexandre Ricard.

Embarquement immédiat vers la pole position

Pour l'heure, la campagne d'Air Marine sur Happy Capital est censée se terminer début mai. Cependant, le directeur financier n'exclut pas de prolonger l'opération et de revoir à la hausse le montant emprunté afin de soutenir les différents projets de développement de la PME.

Pour répondre à l'essor du marché, Air Marine compte en effet mailler le territoire au moyen d'un réseau de licenciés de marque et mener des opérations de croissance externe. Par ailleurs, l'activité exige l'acquisition de matériels coûteux et des investissements en recherche applicative pour automatiser le traitement des données.

Enfin, un projet, qui devrait voir le jour d'ici 2021 ou 2022, mobilise notamment les équipes : PELICAN (projet d'étude de livraison de colis aérien en Nouvelle-Aquitaine). Mené aux côtés de Cdiscount et de Thalès, il vise à assurer la livraison par drone en milieu urbain.

Carte d'identité

Raison sociale : Air Marine
Activité : opérateur aérien par avions et drones
Année de création : 1991
Forme juridique : SA
P-dg : Gilles Olichon
Siège : Léognan (Gironde)
Effectif 2017 : 30 personnes
CA 2017 : 2,2 M€

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Le Crowdlending en complément d’un leasing
Gestion - Finance
LOOK&FIN
Le Crowdlending en complément d’un leasing

Le Crowdlending en complément d’un leasing

Par LOOK&FIN via Marketme

Vous souhaitez financer des actifs via un leasing mais la banque vous demande d’effectuer un premier loyer majoré ?

Comment se financent les créateurs et repreneurs d'entreprise
Gestion - Finance
Comment se financent les créateurs et repreneurs d'entreprise
rasstock - Fotolia

Comment se financent les créateurs et repreneurs d'entreprise

Par Amélie Moynot

85 % des entrepreneurs contactent Initiative France pour se financer. C'est ce qu'indique enquête présentée début juin 2018 par le réseau qui [...]