Mon compte Devenir membre Newsletters

Un fonds de 50 millions d'euros créé pour les PME de la défense

Publié le par

Un nouveau fonds d'investissement verra le jour, fin 2017, à destination des PME de l'industrie de la défense. Abondé à hauteur de 50 millions d'euros, il vise à soutenir un secteur stratégique et à développer l'innovation.

Florence Parly, ministre des Armées, en compagnie de Geoffroy Roux de Bézieux lors de l'Université d'été du Medef, mardi 29 août 2017.

© Twitter/@Défense_gouv

Florence Parly, ministre des Armées, en compagnie de Geoffroy Roux de Bézieux lors de l'Université d'été du Medef, mardi 29 août 2017.

Invitée à s'exprimer lors de l'Université d'été du Medef, la ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé la création d'ici à la fin de l'année d'un fonds d'investissement de 50 millions d'euros, destinés à investir dans les PME de l'industrie de la défense. La ministre a notamment fait savoir qu'elle "souhaitait renforcer les efforts en faveur des PME les plus innovantes et les plus prometteuses. Leurs initiatives et leur vigueur sont la clé de notre réussite économique et militaire".

Pour renforcer l'implication de l'État dans le développement de l'innovation, ce fonds sera lancé en partenariat avec la banque publique d'investissement, Bpifrance. "Cela permettra à l'État de rentrer au capital de certaines pépites technologiques, de les soutenir dans leur gouvernance et leurs ambitions", a précisé Florence Parly. "L'engagement du ministère auprès de ces entreprises sera aussi une manière d'accroître leur notoriété et marque de leur excellence tant auprès d'investisseurs privés que de clients à l'international".

L'innovation au coeur des enjeux de la défense

Avec la création de ce fonds, le ministère vise tout particulièrement à financer et à développer l'innovation des entreprises françaises. "Le fonds d'investissement Défense PME permettra d'identifier et de soutenir des pépites technologiques, futurs champions français dans des domaines stratégiques tels que les composants et les capteurs MEMS (microsystèmes électromagnétiques), l'optronique, la robotique, l'intelligence artificielle, la maintenance prédictive, la santé connectée ou les textiles et matériaux innovants", précise-t-on du côté du ministère des Armées.

Un rôle de conseil via les experts de la Direction générale de l'armement lui sera également dévolu. Une mission qui vise à accompagner les projets de diversification ou de croissance externe.

En 2015, le ministre des Armées (anciennement ministère de la Défense) a alloué 50 millions d'euros au dispositif RAPID (Régime d'appui pour l'innovation duale), créé en 2009. Ce fonds de subvention s'adresse aux PME et ETI du secteur, inscrites dans un projet de développement à fort potentiel technologique. L'ancien ministre, Jean-Yves Le Drian, avait lancé en 2012 le Pacte Défense-PME, un programme d'accompagnement et de soutien aux PME du secteur de la défense visant à leur faciliter l'accès aux marchés publics, à favoriser l'innovation et leur compétitivité, notamment à l'international.

Secteur clé, l'industrie de la Défense représente plus de 4 000 PME dont 350 sont considérées comme stratégiques par la Direction générale de l'Armement (DGA). Excepté leur importance pour la souveraineté industrielle et militaire de la France, ces entreprises concentrent plus de 165 000 emplois pour un chiffre d'affaires de près de 15 milliards d'euros.