Mon compte Devenir membre Newsletters

LE guide pour vous y retrouver dans la jungle des fonds d'investissement

Publié le par

En phase de lancement ou de croissance, toute start-up a besoin de fonds. Mais qui solliciter pour le tour de table ? Afin de répondre à cette question cruciale, Serena Capital met à disposition des start-up sa "liste ultime des fonds d'investissement" dans l'Hexagone.

LE guide pour vous y retrouver dans la jungle des fonds d'investissement

Fondée par des entrepreneurs, la société de capital risque Serena Capital a imaginé ce guide pour venir en aide aux dirigeants en quête de financement, tant il est vrai que lancer un tour de table n'est pas forcément chose aisée. Car chaque fonds a sa spécificité, s'adresse à un certain type d''entreprise et n'intervient pas nécessairement à tous les moments du développement de la structure.

C'est pourquoi la liste (accessible au format Google sheet) a été ordonnée selon le type d'implication du fonds d'investissement. Réalisée suivant le modèle de l'open source, elle est accessible par tous et mise à jour de façon participative.

  • La première catégorie regroupe les VC dits "classiques", autrement dit les fonds généralistes. Ils sont au nombre de 26 et interviennent à plusieurs époques de la vie des start-up. Parmi les exemples de sociétés aidées par ces fonds, on trouve des noms bien connus comme Devialet, Leetchi, Withings et autres Criteo. (Cliquez sur l'image pour l'ouvrir en plein écran.)


  • Viennent ensuite les fonds spécialisés dans l'amorçage, les "seed only". On trouve également parmi ceux-ci des investisseurs de la "série A". En France, cela correspond habituellement à des mises allant de 300 k€ à 1M€ pour les premiers, et de 1M à 5M€ pour les seconds. Ces fonds sont principalement employés pour la structuration des équipes de vente et marketing, ou pour une expansion à l'international.


  • Le troisième tableau recense essentiellement les fonds de private equity ou capital-investissement.


  • Dédiés aux start-up dont les besoins en R&D sont très importants, au-delà de 12 ans de recherche, les cinq fonds suivants sont spécialisés en hard-tech. La plupart disposent également d'équipes rompues aux biotech et aux medtech.


  • Enfin, les deux dernières listes se basent sur le champs d'intervention géographique des investisseurs : une vingtaine en régions, et 16 fonds européens qui investissent dans les star-up françaises.




La liste complète et à jour peut être consultée sur simple demande au format Google sheet.

Source : Serena Capital