En ce moment En ce moment

DossierLa boîte à outils du pilotage financier de l'entreprise

Publié par le

6 - Les indicateurs à surveiller: la marge brute

Aussi appelée "marge commerciale", la marge brute correspond à la différence en hors taxes entre le prix de vente et le coût de revient du produit.

- À quoi sert-il ? La marge brute, ou marge commerciale, a pour but de couvrir vos frais fixes et les frais de fonctionnement. "Le niveau de marge dépend de l'activité et du positionnement de l'entreprise", rappelle William Nahum, expert-comptable, commissaire aux comptes et fondateur du cabinet William Nahum Associés & Partenaires. .

- Formule de calcul :

Marge brute = prix de vente HT - coût de revient*

*(prix d'achat HT dans le cas du commerce)

Taux de marge brute = (marge brute / Prix vente HT)*100

"Le taux de marge brute doit être fixé annuellement puis il est important de suivre son niveau régulièrement pour s'assurer qu'il n'y a pas de dérive et que les commerciaux n'accordent pas trop de ristournes par exemple", souligne Jean-Philippe Féry, expert-comptable, commissaire aux comptes et associé In Extenso.

Si certains indicateurs servent à estimer la rentabilité et à s'assurer de la bonne santé de l'entreprise, d'autres sont utiles notamment pour discuter avec son banquier et ses partenaires financiers. C'est le cas du ratio d'indépendance financière (= capitaux propres / capitaux permanents) qui met en relief la capacité de l'entreprise à se financer par ses propres moyens. Ou encore de la capacité d'autofinancement (= résultat net + amortissements et provisions de l'exercice) qui représente les ressources brutes restant à l'entreprise à l'issue de l'exercice: elle permet de verser des dividendes, de rembourser ses emprunts et de financer des investissements notamment. Ou encore le taux d'endettement (= total des dettes / total de l'actif) x 100). À vos calculatrices.

La rédaction

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet