Mon compte Devenir membre Newsletters

Infographie Les PME, premières victimes des retards de paiement

Publié le par

Ce 11 juin 2015, la médiation inter-entreprises présentait son 1er indicateur sur les retards de paiement des 120 plus importants donneurs d'ordre en France. Réalisé par le cabinet Altares, il révèle des retards de 13 jours en moyenne, dont les premières victimes sont les petites structures.

"Si les délais légaux de paiement des fournisseurs et sous-traitants étaient respectés, 100 000 emplois seraient créés dans les PME." Face à l'enjeu, Pierre Pelouzet, médiateur des relations inter-entreprises, a annoncé la création d'un indicateur trimestriel, réalisé par le cabinet Altares, sur les retards de paiement des 120 plus importants donneurs d'ordre en France. Et les premiers résultats sont plus que préoccupants. 2 sur 3 payent ainsi avec un retard moyen de 13 jours pour un montant potentiel de près de 4 mds € en avril 2015. "Or, les premiers banquiers de l'entreprise, ce sont les autres entreprises. Et ce transfert des risques se répercute, en cascade, sur les plus petites structures", insiste Thierry Million, directeur des études Altares. Tant et si bien que ces retards causent le quart des faillites d'entreprises.

Pour y remédier, la médiation inter-entreprises entend bien poursuivre son action, amorcée il y a tout juste 5 ans. "Confidentielle, rapide et gratuite, elle permet de résoudre, chaque année, 750 litiges, 25 % d'entre eux étant liés à des retards de paiement", se félicite Pierre Pelouzet. Bien décidée à ne pas en rester, elle poursuit la promotion de sa Charte Relation fournisseur responsables, signée par 800 entreprises, et de son label du même nom obtenu par 26 d'entre elles. "Ces problèmes de paiement ont des impacts négatifs sur les investissements, sur l'emploi et, le plus grave, sur la confiance, avertit Pierre Pelouzet. Or, sans elle, nous ne pourrons ni bâtir une économie solide, ni profiter de la reprise."