En ce moment En ce moment

Crédit de campagne : qu'est ce que c'est et comment ça marche ?

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

Destiné à financer les besoins de trésorerie des entreprises à activité saisonnière, le crédit de campagne est un outil de financement incontournable pour plusieurs industries.

  • Imprimer

La notion de crédit de campagne

Les crédits de campagne sont des autorisations de découvert anticipées et autorisées. Ils permettent à une entreprise dont l’activité est fortement saisonnière de financer ses dépenses dès le début du cycle.

En effet, à niveau de profit annuel égal, certaines sociétés connaissent des pics et de creux de trésorerie très importants. Ces derniers sont liés de manière intrinsèque à la nature de leur activité. Ci-dessous quelques exemples :

  • Prêt-à-porter : cette industrie est encore largement structurée autour de collections printemps /hiver. Chaque année voit s’enchaîner deux cycles avec des dépenses importantes en amont ; design et promotion des nouvelles collections avec frais fixes associés, stockage auprès de fournisseurs et réception des acomptes. Enfin livraisons aux distributeurs, réception du solde puis éventuellement opérations de déstockage sur invendus ;
  • Activité touristique : par exemple les magasins de location de ski vont constituer leurs stocks de ski et accessoires pendant l’été. Suivent une mise en place en novembre et un creux important de trésorerie à Noël. La trésorerie se reconstitue ensuite rapidement au cours des mois d’hiver ;
  • Activité agricole /viticole : avant la commercialisation du produit fini (alcool par exemple) il faut financer les récoltes/ les stocks annuels ;
  • Commerce avec des pics d’activité : par exemple commerçant de jouets devant préparer des stocks importants pour Noël.

Afin de faire face à ces creux récurrents, il est nécessaire de mettre en place une solution de financement adaptée à court terme.

Les solutions de financement pour l’activité saisonnière

Il existe déjà des solutions spécifiques comme l’affacturage pour financer les stocks, mais il est possible d’obtenir des financements avec une utilisation plus large :

Le crédit de campagne bancaire

En fonction de l’analyse du cycle d’activité, le banquier va accorder à l’entreprise un montant destiné à financer la « campagne » courant généralement sur une durée de plusieurs mois

  • un montant et une durée déterminés entre la banque et le dirigeant. La société peut « tirer » sur tout ou partie du financement dans la limite imposée ;
  • un taux (plus avantageux qu’un simple découvert) et des frais spécifiques ;
  • il existe différentes modalités : autorisation de débit simple ou gagée sur des collatéraux (escompte de billet, warrant sur stocks) ;
  • la demande parfois concomitante de caution ou de nantissements sur les actifs du dirigeant.

Ces financements court terme sont accordés sur la base d’un prévisionnel de trésorerie et de l’analyse du cycle d’activité et soumis à une réévaluation annuelle. Ils sont intégrés dans la catégorie des « concours bancaires courants ». Leur formalisation peut cependant être assez légère et par ailleurs soumise à des risques de résiliation sous réserve d’un préavis de 60 jours. En cas de changement d’interlocuteur au sein de la banque, il peut y avoir un risque de remise en cause de l’appréciation du montant.

Le financement participatif

Le financement participatif, notamment crowdlending peut fournir une solution de trésorerie à court ou moyen terme aux dirigeants de PME également adapté à ce contexte :

  • les critères d’octroi sont relativement similaires à la solution bancaire. Car ils sont fondés sur l’analyse du prévisionnel de trésorerie, mais sans mise en gage généralement d’actifs ;
  • la formalisation est rapide et certaine ainsi que la disponibilité et la mise en place du financement. Ceci apporte une grande visibilité dès la mise en place ;
  • les modalités couvrent un horizon plus large sans prise de sûretés avec des crédits amortissables ou in fine.

Le crowdlending peut ainsi être une solution rapide et sécurisée pour le dirigeant de PME. Il constitue un complément d’un financement bancaire et une option supplémentaire en sus des banques (limites de bilan intrinsèques, impact de la « relation bancaire » dans l’octroi du montant de financement). Certes, son coût est supérieur (voir notre article Entrepreneurs : le crowdlending est-il trop cher pour se financer ?). Mais il peut offrir une solution adaptée et flexible pour financer sa saison et le développement de son entreprise.

Retrouvez cet article sur le blog de WeShareBonds : Crédit de campagne : comment ça marche ?

La rédaction vous recommande

Par Manutan

La maitrise des couts relatifs aux achats et les economies potentielles qui en decoulent sont un enjeu majeur de competitivite pour les entreprises [...]

Autres articles proposés

Digital - Innovation
WeShareBonds

Par WeShareBonds via Marketme

La révolution du Blockchain touchera d'une façon inévitable tous les secteurs d'activités y compris les nouveaux modes de financement comme [...]