En ce moment En ce moment

[Investissement dans les PME] Comment ça marche un fonds de crédit ?

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

Beaucoup de plateformes de crowdlending en France se dotent d'un fonds de crédit afin de co-investir avec leurs investisseurs particuliers. Ils garantissent aussi la réussite de la levée de fonds pour les entreprises. WeShareBonds fait le point.

  • Imprimer

Un gestionnaire mandaté pour gérer les investissements

Le principe d’un fonds (de crédit) consiste en un véhicule adhoc opéré par un gestionnaire. Les épargnants souscripteurs du fonds vont confier leur argent afin d’être investi pour leur compte, en suivant un cadre fixé à l’avance.

La gestion du fonds est ainsi accordée à une société de gestion, chargée de mettre en œuvre la stratégie d’investissement.

Les modalités principales du fonds sont fixées via son Règlement :

  • taille totale du fonds
  • frais de gestion éventuels
  • type d’investissement (sous-jacent) : en l’occurrence crédit professionnel, obligations
  • cible : PME/Grande comptes ; côté/non coté…
  • thématique éventuelle : environnement/social, luxe, export, sociétés familiales…
  • règles d’investissement : investissement maximum par société, secteurs, durée des prêts et niveau de risque…
  • calendrier/Durée du fonds prévue
  • appel de fonds : rythme des appels de fonds (libération à la souscription ou au fil de l’eau) et des remboursements
  • période d’investissement/gestion (possibilité ou non de réinvestir les gains)
  • règles de conflit d’intérêt
  • règles de changement de gestionnaire

Dès leur souscription dans le fonds les épargnants sont réputés avoir adhéré aux conditions prévues dans le règlement. Il peut y avoir des restrictions éventuelles d’éligibilité pour pouvoir souscrire (montant minimum investi, pourcentage du patrimoine, degré de connaissance dans le domaine de l’investissement financier…)

Les règles d’un fonds de crédit

Le règlement précise donc l’orientation générale et la thèse d’investissement du fonds. Il fixe également un horizon de temps, de rendement net, et un niveau de risque.

L’objectif des gestionnaires sera donc de mettre en œuvre la stratégie prévue (nombre de sociétés, calendrier, etc…) afin de réaliser la performance espérée, tout en respectant profil de risque. Il doit ainsi respecter certaines contraintes : par exemple ne pas investir dans des produits in fine long terme si le règlement prévoit des revenus annuels.

La performance finale du fonds ne doit pas être mesurée uniquement dans l’absolu mais également d’un point de vu relatif :

  • obtenir des performances en respectant un profil de risque adapté : ne pas par exemple surpondérer une société sans raison,
  • avoir une gestion cohérente : niveaux de taux en ligne avec la notation des émetteurs. Ne pas investir sur une société très risquée en retournement, si la stratégie est un niveau de rémunération moyen via des émetteurs présentant un risque faible.
  • respecter la diversification : cela couvre en partie les points précédents. Une bonne diversification permet de minimiser le risque à rendement égal.

L’avantage d’un fonds de crédit travaillant avec une plateforme de crowdlending

La majorité des plateformes de crowdlending leader ont choisi de travailler avec des sociétés de gestion, gérant des fonds investissant dans les projets des plateformes de crowdlending en levant des fonds dédiés. Cela présente un double intérêt pour les investisseurs comme pour les emprunteurs :

  • les investisseurs (notamment institutionnels comme La Banque Postale dans le fonds de crédit de WeShareBonds) peuvent déployer de l’argent sur un sous-jacent PME non-coté via ces fonds
  • les investisseurs particuliers investissant dans des entreprises ainsi que les PME émettrices ont l’assurance à 100% que chaque projet sélectionné sur la plateforme sera financé à l’issue de la période de collecte

Ce fonctionnement permet de renforcer l’impact d’un financement uniquement par la foule et de faire grandir la taille du marché offrant ainsi plus d’opportunités de financement aux PME et d’investissements aux épargnants individuels.

Ce mouvement a eu lieu depuis longtemps sur le marché britannique – leader dans le secteur du crowdlending – (voir notre article sur le crowdlending en France vs UK) et commence à s’accélérer sur le marché français avec plusieurs levées récentes. Reste peut-être encore pour le législateur à créer un cadre fiscal adapté (par exemple cela existe déjà via les PEA dans le domaine de l’equity). Cela qui permettrait d’accélérer encore la croissance de ce nouveau mode de financement dans l’économie réelle au service des PME.

Retrouvez cet article sur le blog de WeShareBonds, la plateforme de crowdfunding : Comment ça marche un fonds de crédit ?

La rédaction vous recommande

Autres articles proposés

Digital - Innovation
WeShareBonds

Par WeShareBonds via Marketme

La révolution du Blockchain touchera d'une façon inévitable tous les secteurs d'activités y compris les nouveaux modes de financement comme [...]