Mon compte Devenir membre Newsletters

Le crowdlending pour racheter une entreprise

Publié le par / Avec la Marketplace

Le crowdlending promet beaucoup de choses aux entreprises, dont celle de pouvoir financer la reprise d’une société. Mais pourquoi emprunter plutôt que de mobiliser des fonds propres ?

Dans le cadre d’acquisition d’entreprises, la mobilisation des fonds propres est souvent le premier moyen qui vient en tête des chefs d’entreprises. Mais pour se faire le repreneur doit pouvoir apporter personnellement une partie des fonds, condition sine qua non  pour sécuriser un financement auprès d’autres partenaires financiers. C’est là que faire appel au crowdlending prend tout son sens.

Un crédit pour financer l'acquisition d'une entreprise

Même si acquérir une entreprise est synonyme de création de valeur à terme, il n’empêche que l’acquisition en elle-même représente un investissement significatif pour l’acquéreur. De manière classique, lors de l’acquisition d’une entreprise, l’apport personnel de l’acquéreur est de 25% minimum de la valeur de l’entreprise. Cela apporte une sécurité aux autres financeurs de l’opération et permet ainsi de sécuriser cette opération. 

Le crowdlending facilite le financement d'une PME et joue un rôle important en proposant un prêt au repreneur qui sera qualifié de subordonné et qui lui permettra ainsi d’assurer le financement global de l’opération.  La plateforme Look&Fin a, à titre d’exemple,  déjà permis de lever 823 500 euros pour accompagner des entreprises dans leur croissance externe. L’entreprise The Agent SAS en est un exemple. Cette société active dans l’e-commerce offre la possibilité aux marques de mode de s’étendre à l’international en s’appuyant sur un réseau de distributeurs partenaires. Elle a emprunté près de 300.000 euros en 37 minutes via la plateforme pour financer l’acquisition d’un concurrent.

Le crowdlending permet bien plus qu’un financement

En se tournant vers une plateforme de crowdlending, une entreprise qui souhaite réaliser une opération de croissance externe peut ainsi trouver un financement rapide (en quelques minutes les fonds sont levés), simple (le dossier est plus léger qu’auprès d’une banque) et sans avoir à octroyer de garanties (seuls les risques liés à l’activité de l’entreprise sont pris en compte). 

Cela permet ainsi, comme on l’a vu, aux entrepreneurs-acquéreurs de sécuriser leur montage d’acquisition, mais aussi de compléter le plan de financement. En effet, un prêt participatif peut aussi permettre de couvrir les frais liés aux opérations de croissance externes ou encore les charges de l’entreprise cible, avant que les synergies soient déployées.

Ainsi, pour l’acquéreur, faire appel au crowdlending lui permet

-       De diversifier ses sources de financement

-       De préserver ses fonds propres

-       De communiquer sur son projet d’acquisition de manière ciblée