En ce moment En ce moment

Quatre défis majeurs pour les flottes en 2018

Publié par / Avec la Marketplace le

Anticiper l’évolution des conditions du marché est une composante capitale de la planification stratégique. Néanmoins, pour s’adapter à l’avenir, les entreprises ne peuvent se contenter de regarder dans une boule de cristal.

  • Imprimer

Le contexte commercial donne souvent des indices sur ce que l’avenir réserve, mais il est important de rester vigilant pour naviguer avec habileté sur cette route et s’adapter efficacement aux changements.
À cette époque de l’année, les gestionnaires de flottes ont le regard constamment tourné vers l’horizon, se préparant aux obstacles et aux opportunités qui attendent leur entreprise.
Chaque année apporte son lot de nouveaux défis. Arrêtons-nous sur quatre des principaux défis que l’année 2018 leur réserve.

Un secteur à risques

Sujet de préoccupation majeur depuis toujours pour les entreprises, les risques resteront au centre de toutes les attentions en 2018. La formation des conducteurs et la mise en place d’une culture de la sécurité font partie des principaux défis de gestion de flotte d’un bon nombre d’opérateurs.

En effet, l’étude de TomTom Telematics a récemment révélé que près d’un quart (23%) des entreprises européennes dont les employés conduisent dans le cadre de leur activité professionnelle n’ont mis en place aucune politique de sécurité routière, et seulement 58% proposent une formation à la conduite.

La collecte et l’utilisation des données qui permettent d’identifier, de déterminer et de cibler certaines zones clés présentant un risque pour la flotte resteront au cœur d’une gestion efficace. Les technologies, et notamment la télématique et les solutions connectées embarquées, continueront d’évoluer pour contribuer à gérer et à simplifier ce processus.

Un avenir tourné vers la haute technologie

Dans la quête inlassable d’efficacité que connaît le secteur, la technologie fait figure de véritable sésame. Le rythme auquel le secteur automobile évolue annonce une véritable effervescence et de nombreuses opportunités pour 2018.

Mais cette année sera également accompagnée de nombreux défis. Selon notre étude, 57% des entreprises ont investi au cours des cinq dernières années dans des technologies qu’elles sous-utilisent et, pour un tiers (33%) d’entre elles, cela est dû au fait que les technologies s’avèrent incompatibles avec les systèmes et processus existants.

On peut s’attendre à connaître une transition progressive d’une gestion de flotte classique à une mobilité plus intelligente avec un flux de données continu entre les différents éléments matériels et logiciels permettant de créer des bénéfices dans les différentes fonctions de l’entreprise. Pourtant, les entreprises doivent également faire leur part du travail si elles souhaitent tirer pleinement parti de l’explosion du secteur des applications de flotte connectée. De nombreux fournisseurs sur le marché proposent des solutions avec des possibilités d’intégration. Toutefois, les professionnels ont tout intérêt à se tourner vers des fournisseurs aux performances éprouvées qui sauront proposer une intégration fluide et transparente avec les solutions existantes.

Un changement stimulé par les préoccupations environnementales

La diabolisation du diesel et l’engagement à l’échelon européen de réduire les émissions liées au transport routier vont très certainement prolonger le mouvement de rejet des carburants traditionnels en 2018.

Par ailleurs, les constructeurs proposent de plus en plus de véhicules commerciaux électriques ou hybrides. Mais face au nombre élevé de véhicules fonctionnant avec un carburant classique qui continuent d'être immatriculés ou sont en circulation sur les routes européennes, les possibilités d’optimisation des coûts de carburant méritent d’être envisagées avec attention.

Même si beaucoup peinent encore à oser introduire des véhicules électriques ou fonctionnant avec des carburants alternatifs dans leur flotte, les entreprises doivent revoir leur stratégie carburant de long terme pour s’assurer que leurs flottes sont adaptées à l’avenir et que leurs marges sont protégées.

RGPD

Conçu pour harmoniser les lois européennes de protection des donnéesle règlement général sur la protection des données (RGPD) entrera en vigueur le 25 mai prochain.

Les entreprises du secteur des flottes, qui utilisent de plus en plus les données sur leurs employés mobiles et leurs véhicules, seront concernées. Il est possible que, dans le cadre de la nouvelle réglementation, certains opérateurs doivent examiner et modifier leurs processus de gestion des données.

Le RGPD repose sur l’exigence de savoir précisément quelles données sont utilisées, pourquoi, pour combien de temps, et les responsabilités qui en découlent. Il est également important de réduire tout impact négatif sur les conducteurs et d’être en mesure de leur expliquer clairement ce qui arrivera à leurs données.

Au cours des prochaines semaines, nous étudierons le RGPD plus en détail afin de vous guider à travers ce labyrinthe réglementaire.

La rédaction vous recommande

Autres articles proposés

Gestion - Finance
TomTom Telematics

Par TomTom Telematics via Marketme

Bien souvent, le coût des systèmes de gestion de flotte constitue le principal obstacle à l'achat pour les entreprises qui souhaitent profiter [...]