Mon compte Devenir membre Newsletters

Crowdfunding : une fonderie lance un appel aux dons pour éviter la faillite

Publié le par

C'est un véritable appel à l'aide. Piégée par un client peu scrupuleux qui ne lui a pas rémunéré un gros chantier, une entreprise familiale, au bord de la faillite, fait appel à vos dons, via une plateforme de crowdfunding. Retour sur cette opération coup de poing au caractère 100 % innovant.

Crowdfunding : une fonderie lance un appel aux dons pour éviter la faillite

Récolter 102 000 euros en cinq jours ou mettre la clé sous la porte. C'est la course contre la montre que doit relever la fonderie Correia, basée en Saône-et-Loire. Et ce, en usant d'une méthode particulièrement originale : faire appel à la générosité du public en s'appuyant sur Ulule, une plateforme de crowdfunding (lire l'encadré en fin d'article). Il faut dire que l'histoire tragique qui vient de frapper cette TPE, spécialisée dans la réalisation de pièces en alliage d'aluminium, a de quoi en émouvoir plus d'un.

Félicitée, mais... non payée !

Ses ennuis ont commencé au printemps 2013, quand elle a été démarchée par la société Quinette Gallay, située en Seine-Saint-Denis, pour réaliser plus de 8 400 accoudoirs pour les sièges VIP du stade Allianz Riviera à Nice. A la livraison, l'entreprise familiale reçoit des félicitations pour son travail irréprochable. Félicitée, mais... non payée ! Ainsi, plus de 102 000 euros sont aujourd'hui encore dans la nature, le sous-traitant étant en redressement judiciaire depuis le 30 décembre 2013. Résultat : ce projet lucratif, qui représentait les deux tiers du chiffre d'affaires annuel de la société, s'est transformé en piège mortel.

Décidée à conjurer le sort, la fonderie qui a vu le jour il y a près de 25 ans, a donc lancé cette semaine un appel au public, pour récolter des dons. Vous avez jusqu'au lundi 3 février 2014 pour participer à son sauvetage, en donnant 5 euros minimum. En échange, vous serez gratifié d'un e-mail de remerciement. Et pour ceux qui souhaiteraient donner 300 euros ou plus, c'est un bel objet souvenir fabriqué par la fonderie elle-même qui vous sera spécialement envoyé.

Zoom
L'appel aux dons : ce que dit la loi

Faire appel aux dons pour renflouer ses caisses, oui c'est possible, même pour une entreprise privée. " Une condition s'impose pour qu'une société puisse lancer une telle campagne : celle-ci doit correspondre à l'objet social de l'entreprise, autrement dit, être en cohérence avec ses activités et ce, dans la limite de son intérêt social ", détaille Pierre François, avocat associé chez Pinsent Parsons Paris, en rappelant qu'en l'espèce, " cet appel au public est en totale conformité avec la loi, puisqu'il vise à assurer la pérennité de l'entreprise ".
L'originalité de la démarche réside surtout ailleurs : " elle repose sur le fait que la fonderie ait fait appel à une plateforme de crowdfunding pour se tirer d'affaire ", note l'avocat. Car si le crowdfunding ne dispose pas encore de régime juridique propre en France comme en Europe, la démarche se caractérise, de facto, par le recours via une plateforme web, au micro-crédit ou au crowdinvestiment pour financer des projets innovants portés par des start-up.
" Le don peut, certes, faire partie des usages d'un tel système, mais le caractère innovant d'une telle campagne est bien que pour la première fois peut-être, ce n'est pas une entreprise en démarrage qui en est l'initiatrice, mais bien une société déjà existante, née en 1980", conclut Pierre François. De quoi inspirer d'autres patrons d'entreprises familiales en difficulté.