Mon compte Devenir membre Newsletters

Flotte auto : passez à une conduite verte

Publié le par

C'est bon pour la planète, c'est bon pour vos salariés, c'est bon pour votre image... et peut-être, même, pour votre portefeuille. Des voitures électriques aux formations à l'écoconduite en passant par le lavage sans eau, découvrez comment passer au vert sans que votre comptable voie rouge.

Flotte auto : passez à une conduite verte

Ça y est, c'est décidé : cette année, votre flotte automobile va se teinter de vert ! Mais, rien qu'en imaginant le surcoût lié, par exemple, à l'achat de voitures électriques, vous avez déjà mal au portefeuille. Un petit conseil: réfléchissez à la question sans passion en vous munissant plutôt d'une calculette. Le gain écologique sera, bien sûr, énorme, puisque vos véhicules de société ne rejetteront plus ni CO2, ni polluants. Mais il n'est pas impossible que l'intérêt soit aussi financier...

Écolo, mais pas que...

L'indicateur le plus pertinent, celui que tous les gestionnaires de flottes automobiles utilisent, c'est le coût total de détention. Et, grâce à la prime à l'achat d'un véhicule électrique, qui s'élève, aujourd'hui, à 6 300€, l'écart avec un véhicule thermique s'est très sensiblement réduit. Par exemple, la ZOE de Renault coûte autour de 14 000€ après déduction de ce bonus écologique.

"À ce prix-là, on n'est pas très loin d'une Clio, fait remarquer Joseph Beretta, président d'Avere-France, association des véhicules électriques routiers européens. Il est vrai qu'en achetant une ZOE, vous devez aussi louer la batterie, ce qui vous coûtera de 49 à 102€ par mois. Mais, à l'usage, elle vous coûtera beaucoup moins cher". Pour commencer, vous serez exonéré de la taxe sur les véhicules de société. Pas de CO2, pas de ponction ! Ensuite, un véhicule électrique est bien moins cher à l'entretien qu'une voiture diesel ou à essence. Pas de vidange, pas de révision des systèmes de dépollution, une usure des freins et des pneus moins rapide grâce à une conduite plus sereine...

"En roulant à l'électrique, on est à 2€ aux 100 kilomètres, ce qui est, évidemment, imbattable. D'autant que certaines compagnies d'assurances, considérant ces voitures moins "accidentogènes", proposent des polices plus avantageuses, ajoute Joseph Beretta. Le résultat, c'est qu'en considérant le coût total de détention, sur trois ans, on fait 7% d'économie [...]".

CE QU'IL FAUT RETENIR

+ Les véhicules électriques sont, aujourd'hui, compétitifs si l'on prend en compte le "coût total de détention". Mais leur faible autonomie est handicapante pour certains usages professionnels.

+ Former ses salariés à l'éco-conduite aide à réduire, à terme, la consommation globale de carburant pour un investissement relativement modeste.

Cliquez ici pour continuer la lecture sur la page suivante.