Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Êtes-vous sûr de profiter de la baisse des prix du carburant ?

Publié le par

La chute des cours du pétrole est une excellente nouvelle pour les entreprises qui devraient réaliser des économies notoires sur leurs budgets flotte automobile et sur les transports. Si les répercussions sont réelles et déjà visibles pour le premier, il en va tout autrement pour le second.

[Tribune] Êtes-vous sûr de profiter de la baisse des prix du carburant ?

La situation n'a échappé à personne ou presque : le cours du pétrole a vertigineusement chuté entre juin 2014 et janvier 2015 passant de 104,17 à 45,17 dollars le baril selon le site Prixdubaril.com. D'après les experts pétroliers, la situation devrait rester stable jusqu'à la prochaine réunion de l'Opep en juillet 2015, tout au moins.

C'est une aubaine pour les entreprises qui en ont déjà constaté les retombées positives sur leurs budgets flotte automobile dont le poste carburant représente en moyenne 30% du coût total du véhicule. Si on estime que l'activité moyenne d'une entreprise nécessite de faire quatre pleins par mois et par véhicule, avec la baisse du prix à la pompe de 20 centimes par litre, l'entreprise réalise une économie mensuelle par automobile de 60 euros. L'équivalent d'un plein !

Des bénéfices qui ont même réussi à camoufler l'augmentation de 2 centimes par litre de gasoil de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et l'instauration le 1er janvier 2015 de la nouvelle taxe nommée contribution climat énergie de 2 centimes le litre de gasoil (hors TVA). Néanmoins, au final, ce budget pourrait ne pas connaître de réduction significative. En effet, les entreprises pourraient profiter de ce carburant moins cher pour accroître le nombre de déplacements. Une dynamique commerciale qui bénéficiera de toutes les façons à l'entreprise.

Surveillez le montant de votre taxe gasoil

Ce que vous savez sans nul doute moins, c'est que vous pouvez également faire baisser votre facture en agissant sur la taxe gasoil. C'est notamment le cas si vous travaillez avec des entreprises de transports routiers pour la livraison de vos marchandises. Cette taxe, calculée en partie à partir des indices des prix du gasoil et répercutée tous les mois sur la facture du client, a été créée par le législateur pour sécuriser le développement économique et financier des transporteurs, et faire en sorte qu'ils soient moins fragilisés par les hausses des cours du pétrole. Ainsi, depuis neuf ans, (alinéas II et III de l'article 23 de la loi n°2006-10 du 5 janvier 2006), les transporteurs ont l'obligation de répercuter les variations du coût du carburant sur le prix de vente du transport.

Mais, si les transporteurs répercutent immanquablement et immédiatement les variations à la hausse des prix du carburant, il n'en va pas de même des baisses qui ne sont que peu voire pas prises en compte ou si elles le sont, c'est avec un certain délai. Et pourtant, les entreprises devraient réaliser des économies notables. Il y a quelques mois, les taxes gasoil se situaient en moyenne, selon les types de transports, entre 8% et 15% de la facture de transports. Aujourd'hui et jusqu'à mi 2015 au moins, les taux applicables devraient être de -5% à +6% du prix du transport seulement. Ainsi, une PME dont le budget transport s'élève à 500 000 ou 800 000 euros annuels - une moyenne pour une PME de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires - peut réaliser au minimum 25 000 euros d'économies.

Pour en bénéficier, les entreprises doivent analyser leurs contrats car l'intégralité du calcul de la taxe gasoil doit y figurer. Ils peuvent ensuite recalculer la taxe gasoil qui doit leur être imputée et renégocier avec leurs prestataires. Car si les entreprises pensent que lorsqu'il s'agit de taxes il n'y a aucune marge de manoeuvre et que le législateur a instauré le principe selon lequel le prix de transport pouvait être révisé de plein droit par le transporteur, il a aussi prévu que cette taxe gasoil peut faire l'objet de négociations entre les parties. Veillez donc à ne pas vous laisser enfumer.

Les auteurs

Patrice Leroy a commencé sa carrière au sein du groupe GLS avant d'intégrer le groupe Hertz et de fonder Autoself qui a pour clients AON France, BMW... puis de créer son cabinet de conseil en optimisation des budgets flotte automobile et de fonder Euklead, réseau professionnel en optimisation des coûts.

Nicolas Lemeunier a débuté sa carrière à des postes de direction dans l'entreprise familiale de transport avant d'être directeur d'agences d'intérim puis de créer son cabinet de conseil en optimisation des coûts de transports et de fonder Euklead.