Mon compte Devenir membre Newsletters

Accès au crédit : Arnaud Montebourg annonce un meilleur accompagnement des TPE-PME

Publié le par

Plus de crédits de trésorerie et d'accompagnement dans les processus d'attribution. Voilà l'annonce faite par Arnaud Montebourg lors du salon Planète PME le 19 juin 2014 suite à l'engagement de la Fédération bancaire française sur le déploiement de conseillers spécialisés.

Accès au crédit : Arnaud Montebourg annonce un meilleur accompagnement des TPE-PME

Des conseillers particuliers pour encadrer les dirigeants de TPE-PME dans leur accès au crédit de trésorerie devraient venir gonfler les rangs des banques dans les prochains mois. Tel est l'engagement de la Fédération bancaire française (FBF) annoncé par le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg à l'occasion du salon Planète PME, le 19 juin 2014.

Cet engagement fait suite à une réunion du ministre avec le comité exécutif de la FBF en mai dernier. Arnaud Montebourg avait alors demandé qu'un travail soit conduit entre ses services et la FBF pour aboutir à un engagement des établissements bancaires pour l'accès au crédit des PME et TPE et en particulier au crédit de trésorerie. "Nous souhaitons que les banques modèrent leurs bonus et augmentent plutôt les crédits de trésorerie aux PME et TPE", a-t-il a nouveau assuré lors du salon.

Le ministre a fait part de la réponse de la FBF et a annoncé la mise en place par les banques de ces conseillers particuliers dont le rôle consistera à proposer aux dirigeants les produits les mieux adaptés à leurs besoins, les informer sur les délais ainsi que, si c'était le cas, les raisons du refus de financement.

Dans son rapport sur le financement des TPE-PME présenté le 27 juin 2014, Jeanne-Marie Prost, médiatrice nationale du crédit, propose cinq mesures pour détendre les relations entre les conseillers bancaires et les dirigeants:

- une réponse dans un délai de 15 jours pour toute demande d'ouverture ou de renouvellement de crédit

- une explication systématique en cas de refus de crédit et, le cas échéant...

- ... un entretien du dirigeant avec son directeur d'agence bancaire, s'il en fait la demande

- l'indication, dans les lettre de refus, des recours possibles et notamment, auprès de la médiation du crédit

- une meilleure information des dirigeants sur le financement du court terme, par la publication d'un guide pédagogique diffusé par les banques auprès des TPE