Mon compte Devenir membre Newsletters

Conférence sociale : François Hollande met le paquet sur l'apprentissage

Publié le par

Lors de son discours d'ouverture de la conférence sociale, François Hollande a réaffirmé sa volonté de remplir l'objectif de 500 000 apprentis d'ici 2017. Il a notamment annoncé la tenue, en septembre prochain, d'une rencontre entre l'État et les partenaires sociaux pour doper l'apprentissage.

Conférence sociale : François Hollande met le paquet sur l'apprentissage

© Présidence de la République

En dépit d'un climat social tendu (la CGT et FO ayant décidé de boycotter les travaux du 8 juillet 2014), François Hollande s'est exprimé lors de l'ouverture de la conférence sociale le 7 juillet 2014. L'occasion pour le président de la République de se montrer une nouvelle fois attentif aux préoccupations du patronat et de reparler longuement de l'apprentissage, un dispositif cher à François Hollande pour endiguer l'explosion du chômage.

Le chef de l'État a confirmé l'objectif de former 500 000 apprentis à l'horizon 2017. "Les objectifs les plus ambitieux ne sont pas atteints. Il y a des réticences, des blocages et des freins financiers, la réglementation est trop instable, et les charges considérées comme trop lourde pour les employeurs", a expliqué François Hollande. Pour lever tous ces freins,"dresser le constat de ce qui marche et de ce qui ne marche pas" et faire de l'apprentissage "un grand programme national", il a proposé que se tienne dès septembre prochain une rencontre entre les partenaires sociaux, le gouvernement et les régions sur le sujet de l'apprentissage.

Accompagner les chômeurs longue durée

François Hollande a par ailleurs demandé l'ouverture d'une négociation sur le chômage de longue durée. Le président de la République souhaite que le nombre de contrats initiatives emplois (CIE), réservés aux entreprises, soient doublés pour atteindre les 80 000. Ils vont "bénéficier aux séniors, aux personnes éloignées de l'emploi quelque soit leur âge et aux personnes handicapées", a déclaré le chef de l'État. "Un document sera préparé par le ministre du Travail pour que nous puissions adapter nos dispositifs et mobiliser toutes les ressources afin que les entreprises accueillent des chômeurs longue durée" afin que ces derniers accèdent "à l'apprentissage à n'importe quel âge", a ajouté François Hollande.

Il a par ailleurs proposé que les aides liées aux contrats de génération soient doublées en cas de recrutement simultané d'un jeune et d'un chômeur.

Accélérer le financement des entreprises

François Hollande a enfin réaffirmé sa volonté d'adopter des mesures pour accélérer la croissance des entreprises. Il a annoncé le lancement des Assises de l'investissement en septembre, afin d'"adapter tous les dispositifs de financement en faveur de l'économie réelle". Il souhaite notamment "que soit engagée une discussion sur l'épargne salariale afin de mieux répartir les 100 milliards de fonds mobilisés pour l'investissement". Ces assises vont réunir notamment les entreprises, les institutions financières, les gestionnaires des produits d'épargne, le gouvernement ainsi que les collectivités.