Mon compte Devenir membre Newsletters

Cosme : un nouveau programme européen pour stimuler la croissance des PME

Publié le par

Depuis le début du mois de janvier 2014, le programme européen Cosme soutient les PME à travers quatre volets: l'accès au financement, aux marchés étrangers, l'amélioration des conditions de développement des entreprises et la promotion de l'entrepreneuriat. Au total, 2,3 Mds€ lui sont alloués.

Cosme : un nouveau programme européen pour stimuler la croissance des PME

Stimuler la compétitivité des PME françaises et les aider à opérer en dehors de leur pays d'origine. C'est l'objectif du tout nouveau programme européen Cosme, entré en vigueur au début du mois de janvier 2014.

Cosme remplace le Programme pour la compétitivité et l'innovation qui a pris fin en 2013. Doté de 2,3 Mds€, il s'étend jusqu'en 2020 et se décline autour de quatre axes.

L'accès au financement

En complément des plans de financements existant au niveau national, Cosme propose aux PME en phase de développement différentes sources de financement. L'enveloppe de ce volet s'élève à 1,4 Mds€.

Elle vise en premier lieu à octroyer une facilité "garanties de prêts" qui met à la disposition des PME des prêts directs ou d'autres mécanismes de partage de risques avec des intermédiaires financiers (comme les organisations de garantie et les banques).

Parallèlement, une facilité "capital-risque" pour l'investissement en phase de croissance est également au programme de Cosme. Elle prévoit un financement en fonds propres remboursable principalement sous la forme de capital-risque, par le biais d'intermédiaires financiers.

Des mesures qui vont dans le sens du baromètre des banques européennes, publié par le cabinet de conseil EY le 17 janvier 2014, selon lequel les établissements financiers européens s'attendent à distribuer davantage de prêts aux PME dans les six prochains mois (voir encadré).

Un portail permet de solliciter ces différentes sources de financement.

L'accès aux marchés étrangers

Cosme finance le réseau Enterprise Europe Network (EEN). Ce guichet unique, à disposition des entrepreneurs et porté par 500 points de contact de proximité propose un large éventail de services d'aide et de conseil aux entreprises.

Le portail propose, notamment des informations sur la législation et la participation à des programmes européens, une assistance pour trouver un partenaire d'affaires à l'étranger, ainsi que des conseils sur l'accès au financement de l'UE.

Si vous souhaitez trouver un organisme partenaire ou un contact de proximité le plus de proche de votre entreprise, vous pouvez consultez le site web du réseau EEN.

L'amélioration des conditions-cadres

Autre cheval de bataille de Cosme : réduire les lourdeurs administratives et réglementaires. Pour cela, il prévoit notamment un échange de bonnes pratiques entre les différentes administrations nationales des pays de l'Union européenne.

Le programme cible particulièrement les secteurs porteurs d'emploi où les PME sont nombreuses, comme le tourisme.

La promotion de l'esprit d'entreprise

Ce volet du programme prévoit de soutenir les activités qui développent les compétences entrepreneuriales et la formation à l'esprit d'entreprise, notamment auprès des jeunes et des femmes.

Si vous êtes intéressés par le programme Cosme, sachez qu'une journée nationale d'information gratuite sur les programmes européens de soutien à l'innovation et à la compétitivité des PME est organisée à Bercy le 22 janvier 2014.

Les banques prêtes à assouplir leurs politiques de prêt

Les PME devraient bénéficier particulièrement de ce relâchement des politiques de prêt, notamment grâce aux efforts des gouvernements nationaux et de la BEI pour stimuler les prêts au secteur.

La majorité d'entre elles (64 %) pensent en effet être en mesure d'assouplir leurs conditions de crédits, notamment aux PME, selon le baromètre des banques européennes publié par le cabinet EY le 17 janvier 2014.

Cet assouplissement résulte de l'optimisme des banques sur l'environnement économique: 34% des établissements français pensent que la conjoncture de leur marché devrait se renforcer, et ce malgré leur pessimisme sur la résolution de la crise de la dette.

Plus de prêts pour les PME. Voici ce que prévoient les banques européennes pour les six prochains mois.

Méthodologie: Étude réalisée entre septembre et octobre 2013 auprès de 184 banques dans une quinzaine pays européens (Autriche, Belgique, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Pologne, Espagne, Suisse et le Royaume-Uni et les pays scandinaves).