Mon compte Devenir membre Newsletters

5 aides publiques pour favoriser l'embauche de salariés handicapés

Publié le par

Alors que la semaine pour l'emploi des personnes handicapées débute le 17 novembre 2014, les chiffres indiquent que le chômage touche deux fois plus ces salariés. Pour inciter les entreprises à les recruter, le gouvernement propose plusieurs aides. Revue de détail.

5 aides publiques pour favoriser l'embauche de salariés handicapés

© © auremar - Fotolia.com

Réconcilier emploi et handicap. La semaine pour l'emploi des personnes handicapées qui débute le 17 novembre a pour objectif de faire évoluer les mentalités et de sensibiliser les entreprises. Il faut dire que les chiffres de l'emploi de ces salariés restent alarmants. Le chômage touche deux fois plus les personnes handicapées (22%) que le reste de la population. Pour pallier ces difficultés d'insertion professionnelle, le gouvernement a mis en place des aides incitatives à l'embauche.

Les emplois d'avenir

Ce dispositif s'adresse aux employeurs du secteur marchand qui embauche un travailleur handicapé de moins de 30 ans à temps plein dans le cadre d'un emploi d'avenir. L'aide s'élève à 6 900€ la première année du contrat de travail et de 3 400€ pour la seconde année. Ce montant est "proratisé" pour un contrat à temps partiel (sans toutefois pouvoir être inférieur au mi-temps).

Les aides à l'insertion professionnelle

L'employeur qui souhaite embaucher une personne handicapée en CDI ou en CDD d'au moins six mois, peut percevoir une aide à l'insertion professionnelle. Le salarié doit avoir au minimum 45 ans, il doit être au chômage et avoir travaillé moins de six mois consécutifs dans les 12 mois précédant son recrutement, ou doit sortir d'un établissement protégé ou adapté. L'aide doit être prescrite par le conseiller de Cap emploi, de Pôle emploi ou de la Mission locale qui accompagne la personne handicapée.

Son montant? 4000€ pour un contrat à durée indéterminée (CDI) ou durée déterminée d'au moins 12 mois à temps plein. 2000€ pour un contrat à durée indéterminée (CDI) ou durée déterminée d'au moins 12 mois à temps partiel d'une durée minimum de 16 heures. 2000€ également pour un contrat de travail dont la durée est comprise entre six et 11 mois à temps plein. Et 1000 € pour un contrat dont la durée est comprise entre six et 11 mois à temps partiel d'une durée minimum de 16 heures.

Les aides aux contrats d'apprentissage et de professionnalisation

Ces aides sont financées par l'Agefiph. Leurs montants varient de 1500 € (CDD de six à 11 mois) à 7500 € (CDI) pour un contrat de professionnalisation, et de 1500€ (CDD de six à 11 mois) à 9000€ (CDD de 30 à 36 mois) pour un contrat d'apprentissage. De plus, l'aide à la pérennisation d'un contrat de professionnalisation ou d'apprentissage, attribuée en cas d'embauche d'une personne handicapée à l'issue de son alternance, est fixée à 4000 euros pour un CDI à temps plein (2000€ pour un contrat à temps partiel d'au moins de 16 heures par semaine) et à 2000 € pour un CDD d'au moins 12 mois (1000€ pour un temps partiel).

La demande d'aide doit être adressée à l'Agefiph soit directement par l'employeur et le salarié, soit avec l'aide du conseiller Cap Emploi, Pôle emploi ou la Mission locale qui a soutenu la démarche, dans les trois mois suivant l'embauche.