Mon compte Devenir membre Newsletters

8 points essentiels pour choisir votre couverture santé

Publié le par

Fiche pratique Mutuelle, prévoyance, assurances, packs... En termes de couverture santé, l'offre ne manque pas. Et le choix, s'il est parfois difficile à faire, est capital. Voici huit règles pour déterminer la meilleure option pour vous et vos proches.

8 points essentiels pour choisir votre couverture santé

La mutuelle

1. À chaque statut son régime

Votre régime social ainsi que votre choix de complémentaire santé découlent de votre statut. Si vous êtes dirigeant salarié (gérant minoritaire de SARL, président et directeur général de SA, président de SAS ou dirigeant de Scop), vous dépendez du régime général et devrez donc, dès 2016, souscrire un contrat collectif d'entreprise. Travailleur non salarié (gérant majoritaire de SARL, associé unique d'EURL, artisan ou commerçant), vous dépendez, en revanche, du RSI. Vous pouvez donc choisir votre caisse d'assurance maladie obligatoire, ainsi que votre mutuelle. Pour cette dernière, optez pour un contrat éligible à la loi Madelin du 11 février 1994, qui prévoit la déduction des cotisations de complémentaire de vos impôts sur le revenu, ainsi que celles de votre conjoint, s'il est un collaborateur non rémunéré.

2. Des garanties équivalentes

Il y a peu de différences entre les mutuelles proposées aux dirigeants salariés et non-salariés. Dans les deux cas, les différentes complémentaires santé proposent des prises en charge variables sur cinq grands postes de dépenses en matière de santé : l'hospitalisation, les soins courants - consultations chez un généraliste ou un spécialiste, analyses, etc. -, l'optique, le dentaire et les prestations comme les cures thermales ou la prévention tabac. Les modalités de remboursement sont peu ou prou les mêmes, que vous optiez pour une gamme linéaire ou pour une mutuelle modulaire. La première assure des niveaux de remboursement équivalents sur les différents postes de dépenses, plus ou moins élevés en fonction de votre cotisation mensuelle. La seconde permet à l'assuré de personnaliser chaque niveau de remboursement en fonction de ses besoins. Récente, cette offre n'est pas encore proposée par tous les assureurs mutualistes.

3. Que choisir ?

Prenez en compte vos habitudes et vos besoins, ainsi que ceux des personnes à votre charge, conjoint et / ou enfants. " Une protection sociale se définit par rapport à sa situation personnelle, mais aussi familiale ", rappelle Bruno Lionel-Marie, responsable du développement de la RAM, assurance santé des indépendants. Lunettes, problèmes dentaires, visites régulières chez des spécialistes sont des éléments à prendre en compte avant de souscrire votre contrat.

Votre âge et votre métier comptent également dans l'équation. Et si vous estimez ne pas avoir besoin d'une mutuelle, vous pouvez simplement opter pour une assurance hospitalisation et / ou un contrat de prévoyance.