Mon compte Devenir membre Newsletters

La CGT sort vainqueur des élections syndicales, qui ont peu mobilisé les salariés des TPE

Publié le par

La CGT est arrivée en tête des élections syndicales dans les très petites entreprises avec 29,5 % des voix, suivie par la CFDT (19,26 %) et FO (15,25 %), sur fond d'une participation faible (10,4 %).

Le grand gagnant des élections syndicales dans les très petites entreprises est... la CGT avec 29,5% des voix. La CFDT arrive en deuxième position avec 19,3% des voix, suivi de FO (15,3%), et l'Unsa (7,35%). La participation s'est élevée à 10,4 %, soit près de 500 000 salariés, selon les résultats proclamés par le ministère du Travail fin décembre. Ces résultats doivent toutefois être agrégés à ceux des élections professionnelles dans les entreprises de plus de 11 salariés et à ceux des élections dans les chambres d'agriculture, qui se tiendront fin janvier. Ces trois processus électoraux vont donc permettre de déterminer l'audience nationale de chaque syndicat pour les quatre prochaines années.

Un scrutin avec un impact très limité

Pour être représentatif au niveau national, un syndicat doit obtenir au total 8% des votes chez les salariés des grandes entreprises et des TPE. La participation aux élections étant bien plus importantes dans les structures de plus de 11 salariés (autour de 60 %), le résultat du scrutin dans les TPE risque au final de ne pas peser très lourd.

Ces résultats nationaux, très attendus des syndicats, seront dévoilés au printemps 2013. La CFDT continue de regretter le vote sur sigle " où les salariés n'élisaient personne" et "revendique la mise en place de structures de dialogue social territorial" pour les salariés des petites entreprises. Le ministre du travail, Michel Sapin a d'ores et déjà promis que les modalités d'organisation de ces élections "devront être revues pour favoriser une participation plus importante lors de la prochaine élection en 2016".