Mon compte Devenir membre Newsletters

Le gouvernement dégage de nouveaux moyens pour renforcer l'apprentissage

Publié le par

Le gouvernement renouvelle son soutien financier aux développeurs de l'apprentissage des réseaux des CCI et des CMA. Cette enveloppe de quatre millions d'euros doit aboutir sur la signature de plus de 26 000 contrats en 2014.

Le gouvernement dégage de nouveaux moyens pour renforcer l'apprentissage

Plus de quatre millions d'euros vont être consacrés au développement de l'apprentissage en 2014. François Rebsamen, le ministre du Travail, a signé le 22 mai 2014, trois nouvelles conventions avec l'ACFCI-CCI France (Assemblée des Chambres françaises de commerce et d'industrie, l'APCMA (Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat) et le CCCA-BTP (Comité de concertation et de coordination de l'apprentissage du bâtiment et des travaux publics). Objectifs? Promouvoir la formation initiale par l'apprentissage, établir plus de 110 000 contacts avec les entreprises, et signer plus de 26 000 contrats d'apprentissage.

Priorité aux entreprises qui n'ont pas d'apprentis

Ces conventions vont permettre de soutenir le financement de 266 développeurs de l'apprentissage, qui ont pour mission d'aller à la rencontre des entreprises pour les informer, en fonction de leurs besoins, sur le dispositif apprentissage, les inciter à recruter un apprenti et à le conserver à l'issue du contrat d'apprentissage en lui proposant de lui offrir un CDI dans le cadre du contrat de génération. Ou encore les aider dans les formalités (dématérialisation) afin de favoriser la signature de contrats d'apprentissage. L'action des développeurs est prioritairement ciblée sur les entreprises n'employant aucun apprenti et sur les branches où l'apprentissage est peu développé.

De 2009 (année de leur création) à 2012, les développeurs ont contacté environ 140 000 entreprises, pour 32 000 contrats d'apprentissage et 1750 contrats de professionnalisation signés.

Cette mobilisation s'inscrit dans un des objectifs du "Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi" : faire progresser le nombre d'apprentis de 435 000 aujourd'hui à 500 000 en 2017.