Mon compte Devenir membre Newsletters

Des salariés heureux pour un business fructueux

Publié le par

Le capital humain rapporte. Ce message, porté par les pionniers de la RSE, se constate, chaque jour, dans un nombre grandissant de PME. Réduction du turnover, baisse des accidents du travail, motivation accrue des salariés... tout concourt à une augmentation du chiffre d'affaires.

Des salariés heureux pour un business fructueux

Cet article fait partie de notre série "Rentabilisez votre RSE" dont vous pourrez retrouver, dans les prochaines semaines, les deux autres parties :

- Développement durable, une dépense qui vaut le coût
- Une politique RSE engagée pour gagner des marchés

"Notre capacité de production augmente de 25 % par an et notre productivité de 10 %", affirme Claude Haumesser, directeur général de la PME familiale De Buyer, concepteur d'ustensiles de cuisine. Une performance, au vu de la morosité de l'industrie française.

Pour lui, ce succès est la conséquence directe de son investissement de 5 M€ dans la modernisation de ses locaux. "Nos salariés travaillent mieux avec notre nouvel outil de fabrication, dans des bureaux plus clairs, climatisés et mieux agencés", témoigne-t-il.

Des locaux aux airs californiens

Ce constat fait écho au classement 2013 du baromètre RSE(1), selon lequel "l'amélioration des conditions de travail est en tête pour 66 % des sondés". Même son de cloche chez One2Team. Si, cette année, l'éditeur de logiciels accroît son effectif de 30 %, c'est, selon son p-dg, Hervé Laumonier, grâce à la cohésion de son équipe.

"L'ADN de One2Team repose sur la collaboration. Un cadre de travail propice aux échanges nous semblait donc primordial. Nous avons créé, avec l'architecte Olivier Chopin, des espaces modulables et fonctionnels conciliant performance et bien-être."

Ces locaux, inaugurés en 2013 à Neuilly-sur-Seine, ressemblent à ceux des sociétés californiennes de la Silicon Valley : un vrai lieu de vie, avec salon, cuisine et même douche pour les sportifs, sans oublier les petites attentions, comme la livraison hebdomadaire de fruits.

Fort d'une croissance à deux chiffres de son CA, Hervé Laumonier en est certain : "Favoriser l'épanouissement de ses salariés améliore leur productivité".

J'aime ma boîte

Et il est de moins en moins seul à le penser. Ainsi s'explique le succès croissant d'initiatives comme celles du collectif J'aime ma boîte. En 2013, 400 000 sociétés ont invité leurs collaborateurs, le temps d'une journée, à partager des moments de convivialité autour de déjeuners thématiques, d'activités de détente ou d'ateliers photo.

Autant d'opérations de team building qui visent à resserrer les liens et renforcer la motivation au travail. Car un salarié heureux est un salarié présent. Or, selon une enquête menée par Kimberly-Clark professionnal, le coût de l'absentéisme est évalué à plus de 1 % de la masse salariale.

On comprend mieux pourquoi les entreprises optent pour des contrats sociaux. En prévoyant la pénibilité et en encourageant le télétravail, la qualité de vie au travail ou l'emploi des seniors, elles s'assurent, selon le dernier baromètre d'Alma Consulting, un taux d'absentéisme de 8,73 %, soit plus de deux fois moins qu'une entreprise ne l'ayant pas fait.

Autre cercle vertueux : améliorer la sécurité renforce aussi la participation des équipes. "En revoyant nos procédures dans le cadre de la certification 18001 sur la sécurité, nous avons diminué le nombre d'accidents du travail : huit ont été répertoriés en 2012, quatre en 2013 et un seul sur l'année en cours", témoigne Laurent Bizien, directeur général de Martin Technologies. Preuve, selon lui, que ces actions favorisent un "présentéisme favorable".

(1) Baromètre RSE des PME édition 2013, réalisé auprès de 378 PME par l'Obsar, CCI France, la Médiation Interentreprises et la CGPME.