Mon compte Devenir membre Newsletters

Le manque de solidarité et d'entraide sont les pires défauts des entreprises

Publié le par

L'esprit d'équipe, l'entraide et la solidarité sont des valeurs qui font défaut en entreprise, selon une étude réalisée par BNI, leader de la recommandation d'affaires. Pourtant les réseaux, les forums et les clubs n'ont jamais été aussi plébiscités.

Le manque de solidarité et d'entraide sont les pires défauts des entreprises

Quelles sont les valeurs qui font le plus défaut dans le monde professionnel ? L'esprit d'équipe et l'entraide arrivent en tête des réponses données (63%), selon une étude* publiée par BNI (Business Network International) le 1er juillet 2014, suivis par la solidarité (50%), la qualité (35%) et l'efficacité (33%).

Cette étude constate que ces vertus, devenues très importantes pour les collaborateurs, se sont étiolées, "avec l'apparition notamment de nouvelles méthodes de management et d'organisation du travail". Ceci étant principalement le cas dans les TPE et les PME, des entreprises pourtant réputées être proches de leurs salariés.

Une solidarité pourtant synonyme de croissance

Le développement important de pépinières, de réseaux d'entraide, de clubs, cercles ou encore think tank illustre cette quête d'échanges et cette recherche de convivialité. "La solidarité n'est pas innée, elle s'acquiert. Échanger, apprendre, s'inspirer, s'épanouir, reconnaître les talents de chacun et s'appuyer dessus est fondamental", commente Marc-William Attié, directeur de BNI France. Pour exceller sur les marchés locaux et internationaux, "les entreprises doivent donc recentrer leurs modes de management autour de valeurs altruistes", conclut Marc-William Attié.

*Méthodologie : enquête OpinionWay pour BNI, Business Network International, leader de la recommandation d'affaires, réalisée sur un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, les 4 et 5 juin 2014.