Mon compte Devenir membre Newsletters

Rémunération: les PME jouent la prudence

Publié le par

La maîtrise des coûts salariaux est plus que jamais de rigueur dans les PME. Selon la 11e édition du baromètre Expectra, les entreprises prévoient d'augmenter leurs cadres de 0,5%. Cette hausse modérée fait suite à deux années consécutives de progression soutenue, autour de 2,6% en moyenne.

Les entreprises font preuve de retenue en matière salariale, n'augmentant les cadres que de 0,5 % en 2013 par rapport à 2012. Cette hausse modérée fait suite à deux années consécutives de progression soutenue (2,4 % en 2012, et 2,9 % en 2011), selon la 11ème édition du baromètre Expectra dévoilée le 2 septembre. "Même en situation de recrutement, les entreprises font preuve de prudence. En cause, un manque de visibilité qui pénalise des investissements toujours orientés à la baisse", constate Didier Gaillard, directeur général d'Expectra. Contraintes de réduire leurs embauches en période de crise, ce baromètre montre cependant que les entreprises n'ont cependant d'autre choix, face à l'exigence de maîtriser les nouvelles technologies, que de recruter des compétences spécifiques.

Grande gagnante de 2013, la filière "Informatique et Télécoms" enregistre la meilleure progression des salaires cadres avec une hausse de 1,8 % sur un an. Les revalorisations les plus importantes reviennent à des qualifications en lien direct avec le cloud computing car attachées au développement des solutions Iaas ("Infrastructures as a service"). Il s'agit des ingénieurs sécurité, qui bénéficient de la plus forte hausse de salaire (+ 6,1 %), suivis des ingénieurs réseau (+ 5,6 %). Ce résultat est d'autant plus significatif que le secteur signait les hausses de salaire les plus faibles toutes filières confondues ces dernières années : une progression de 0,6 % seulement en 2012 après une augmentation encore plus faible en 2011, à 0,4 %.

Priorité au digital

Les salaires des cadres des ressources humaines ou travaillant dans le juridique ont augmenté de 0,2 % en moyenne sur un an. Si le chiffre est en repli par rapport à 2012 (hausse de 1,1 %), l'analyste financier enregistre cette année la plus forte progression de son salaire chez les cadres de ce secteur, en hausse de 4,6 % sur un an. Autre belle hausse de salaire: celle dont bénéficie le comptable unique. Il voit sa rémunération progresser de 4,1 % en 2013 par rapport à 2012. Cette hausse est directement associée à une montée en compétence de profils qui évoluent de plus en plus dans un environnement globalisé, nécessitant de maîtriser les normes comptables internationales et les progiciels de gestion intégré (PGI - appelés ERP en anglais), aujourd'hui omniprésents dans les PME.

Les entreprises évoluant dans le marketing n'hésitent pas non plus à mettre la main à la poche pour gratifier leur chef de produit. Ce profil enregistre cette année une hausse de salaire de 3,6 %. Cette performance est directement liée à l'essor des nouvelles technologies digitales (web collaboratif, médias sociaux, applications mobiles...) qui nécessitent des compétences et une expertise sur le digital, mais également sur les technologies de développement.

Méthodologie: le baromètre Expectra des salaires cadres est bâti à partir de l'ensemble des postes pourvus par Expectra (Intérim*, CDD et CDI) sur des profils allant de bac + 2 à bac + 5. Au total, plus de 74 000 fiches de paie ont été analysées, représentant 114 qualifications dont 56 fonctions cadres et 58 fonctions ETAM (employés, techniciens et agents de maîtrise), sur les métiers de cinq grandes filières d'activité : l'informatique et les télécommunications, l'ingénierie et l'industrie, la comptabilité et la finance, les ressources humaines et le juridique et enfin les métiers du commercial et du marketing.