Mon compte Devenir membre Newsletters

Le bide des élections syndicales dans les TPE se confirme

Publié le par

Les premières élections syndicales dans les TPE n'ont pas mobilisé les foules. À quelques jours de la clôture des votes, le taux de participation n'atteint que 9%. Les syndicats pointent du doigt des ratés de l'administration dans l'organisation de ce scrutin.

Le bide des élections syndicales dans les TPE se confirme

Le bide des élections syndicales dans les TPE se confirme

Ce que les syndicats craignaient est arrivé. Le taux de participation aux premières élections syndicales dans les TPE, ouvertes le 28 novembre, n'atteint que 9%. Si les votes se clôturent le 17 décembre (un délai supplémentaire de cinq jours ayant été accordé), les syndicats regrettent d'avance ce faible taux de participation. Ils dénoncent d'importants ratés dans l'organisation de ce scrutin électronique. Et notamment la CGT qui qualifie ce vote de "fiasco (...) prévisible compte tenu des conditions déplorables dans l'organisation du scrutin qui, malheureusement, n'a pas bénéficié d'une mobilisation sérieuse des administrations".

La CGT dénonce non seulement le "retard considérable pris par les pouvoirs publics dans l'organisation du scrutin". Plusieurs centaines de milliers de salariés n'ont pas reçu le matériel électoral à l'ouverture du vote et le recevront au plus tard le 5 décembre 2012, soit avec huit jours de retard. Mais également, une défaillance technique. "Nombre d'électeurs sont dans l'impossibilité technique de voter, l'application Java mise en place par le ministère du Travail n'étant pas supportée par tous les navigateurs internet", peste la CGT.

Des votes peu représentatifs

Force ouvrière regrette de son côté le manque de clairvoyance du ministère du Travail "alors que nous l'avions alerté sur tous ces problèmes". Le dépouillement des votes aura lieu le 21 décembre et les résultats des élections dans les TPE seront agrégés à ceux obtenus dans les autres entreprises afin de dresser un panorama de la représentativité syndicale. Les votes seront sans nul doute peu représentatifs dans la mesure où peu de salariés de TPE se sont exprimés par manque d'envie ou d'information.