Mon compte Devenir membre Newsletters

CPF : le socle de connaissances et compétences professionnelles est clarifié

Publié le par

Un décret, publié le 15 février 2015, balise les contours du nouveau socle de connaissances et de compétences professionnelles lié au déploiement du compte personnel de formation (CPF).

CPF : le socle de connaissances et compétences professionnelles est clarifié

Si depuis janvier 2015, le Compte personnel de formation (CPF) a bel et bien enterré le Droit individuel à la formation (DIF), les contours de sa mise en oeuvre demeurent encore très flous. Et ce, en particulier du côté des différentes listes de formations et certifications éligibles au CPF. Une série de décrets et d'arrêtés est ainsi attendue d'ici la fin de l'année afin de poser les jalons du nouveau dispositif.

Dernier en date, le décret d'application définissant le socle de connaissances et de compétences professionnelles est paru au Journal officiel le 15 février 2015. Ce socle "est constitué de l'ensemble des connaissances et des compétences qu'il est utile pour un individu de maîtriser afin de favoriser son accès à la formation professionnelle et son insertion professionnelle", rappelle le décret.

Au total, il porte désormais sur sept grands domaines :

1. La communication en français ;

2. L'utilisation des règles de base de calcul et du raisonnement mathématique ;

3. L'utilisation des techniques usuelles de l'information et de la communication numérique ;

4. L'aptitude à travailler dans le cadre de règles définies d'un travail en équipe ;

5. L'aptitude à travailler en autonomie et à réaliser un objectif individuel ;

6. La capacité d'apprendre à apprendre tout au long de la vie ;

7. La maîtrise des gestes et postures et le respect des règles d'hygiène, de sécurité et environnementales élémentaires.

Cette liste n'est toutefois pas exhaustive ; les branches professionnelles et les Régions pouvant désormais ajouter des modules complémentaires "pour lutter contre l'illettrisme et favoriser l'accès à la qualification", précise le décret.

Un temps pressentie, la maîtrise des langues étrangères (et en particulier de l'anglais) n'a pas été retenue pour intégrer ce socle.

Le 10 février dernier, de nouvelles certifications ont par ailleurs intégré l'inventaire de la liste nationale interprofessionnelle, établie par le Copanef (Comité paritaire interprofessionnel national pour l'emploi et la formation). Grande nouveauté, des tests de langues (TOEIC et BULATS) font leur entrée dans cette liste, dont la première mouture avait été publiée fin 2014. Au-delà des tests eux-mêmes, cette introduction pourrait potentiellement déboucher sur l'éligibilité des formations préparant à ces tests.