Mon compte Devenir membre Newsletters

Multiplast crée sa propre école pour former ses salariés

Publié le par

Pour combler une pénurie de main d'oeuvre compétente sur son marché de niche, Dominique Dubois, dirigeant de Multiplast, une PME bretonne, a employé les grands moyens en lançant sa propre école de formation. Retour sur cette opération aussi complexe qu'originale.

Multiplast crée sa propre école pour former ses salariés

Trouver de la main d'oeuvre qualifiée pour pérenniser son activité de pointe. C'est le casse-tête auquel a longtemps été confronté Multiplast, une PME bretonne au métier pour le moins original : celui de constructeur de voiliers de compétition haut de gamme pour des courses réputées, à l'instar du Vendée Globe ou de l'American Cup. "Un problème RH qui s'est en fait imposé dans les années 2000 avec la diversification de notre activité vers celle de sous-traitant pour l'industrie aéronautique", rappelle Dominique Dubois, dirigeant de la PME depuis 2009. Si la PME vend désormais à Thalès ou Zodiac son expertise en matière de conception de pièces en 'carbone préimprégné' le métal composite qu'elle utilise pour ses bateaux, "encore fallait-il combler la pénurie de main-d'oeuvre compétente dans ce domaine très pointu", analyse Dominique Dubois.

Un projet d'entreprise

Et pour disposer d'un vivier de techniciens opérationnels, le dirigeant a décidé d'employer les grands moyens en se lançant, fin 2012, dans la création de sa propre école de formation ! Un pari sensé ? "Plus que jamais!", répond Dominique Dubois, en rappelant que l'Education Nationale ne délivre pas de formation adaptée à son activité. Si, jusqu'alors, la société formait elle-même ses nouvelles recrues via un système de tutorat, l'initiative s'avérait chronophage et coûteuse. "Et ce, du fait de notre activité cyclique induisant l'embauche régulière de salariés en CDD, autant de personnels nécessitant d'être formés ou reformés constamment", raconte le dirigeant pour qui ce projet d'école en interne sur le site même de Multiplast tombe donc à point nommé. Très vite, cette démarche originale s'impose comme un véritable projet d'entreprise. "Une part de nos salariés, motivée par un tel projet, a été impliquée dès le départ dans l'élaboration des manuels de cours", explique-t-il. Plus encore, certains d'entre eux, auparavant tuteurs, se sont déclarés volontaires pour intégrer l'équipe d'enseignants entourant la directrice de l'école fraîchement nommée, qui n'est autre que l'épouse du dirigeant et ancienne directrice adjointe d'un centre de formation professionnelle à Nantes.

Formation qualifiante

Au-delà des moyens humains s'ajoute la question complexe du financement. Si la PME peut s'appuyer sur des subventions accordées par Pôle emploi pour financer les équipements nécessaires, ainsi que les salaires des enseignants et des stagiaires -moyennant l'embauche en CDD des élèves demandeurs d'emploi-, encore fallait-il rentabiliser un tel projet d'envergure. Car les besoins seuls en formation de Multiplast ne justifiaient pas l'ouverture d'un tel établissement. "Lors du montage du projet, nous avons trouvé une solution : ouvrir les portes de l'école à des personnes extérieures à l'entreprise", indique le dirigeant. Un montage d'autant plus pertinent que la société évolue dans un secteur peu concurrentiel, "où la formation d'autres stagiaires permet de tirer vers le haut le marché mettant fin aux pratiques de cassage de prix adoptées par certains acteurs". Une fois les différents agréments nécessaires obtenus, la PME lance dès fin 2013 une formation pilote de trois semaines. Pas moins de cinq stagiaires participent à cette session. "Un test qui s'est avéré riche en instruction, puisqu'il nous a permis de revoir certains points comme le temps d'apprentissage et d'acquisition des connaissances. Nous avons pu ainsi réadapter les contenus des modules pour mettre au point une formation 100 % qualifiante délivrant, in fine, un Certificat de qualification professionnelle". Fort d'un tel process qualité, la PME a pu lancer officiellement la première cession de formation en avril réunissant six participants, de tous niveaux, dont une petite poignée de salariés de ses concurrents "qui seront désormais moins tentés de débaucher les miens", ironise le dirigeant en rappelant qu'une seconde cession est déjà prévue en septembre.


Multiplast
Activité : Construction navale et pièces composites pour l'industrie
Année de création : 1981
Forme juridique : SAS
Lieu : Vannes (Morbihan)
Dirigeant : Dominique Dubois, 54 ans
Chiffre d'affaires 2013 : 7,5 M€
Effectif : 75 salariés