Mon compte Devenir membre Newsletters

Recrutement : les petits patrons plus réticents à confier des responsabilités aux jeunes

Publié le par

Manager une équipe, représenter l'entreprise à l'extérieur, résoudre un problème RH... La majorité des entreprises se déclarent prêtes à confier des missions d'importance aux moins de 25 ans, selon une étude. Une intention qui ne se confirme pas toujours dans les faits, surtout du côté des TPE.

Recrutement : les petits patrons plus réticents à confier des responsabilités aux jeunes

Si, si, les patrons font confiance aux jeunes actifs. Près de 9 chefs d'entreprise sur 10 affirment même qu'accorder leur confiance aux jeunes fait partie des valeurs de leur société. Selon le baromètre Apprentis Auteuil publié le 17 mars 2014*, ils sont toutefois moins de 40% à avoir recruté un salarié de moins de 25 ans au cours des 12 derniers mois, et à peine un tiers du côté des TPE de moins de 10 salariés. Pourtant, selon un sondé sur trois, une personne de moins de 25 ans est plus facile à manager qu'un salarié plus âgé. 52% des répondants ne constatent pas de différence.

Autant de risque à recruter un jeune qu'un moins jeune

Par ailleurs, son recrutement à un poste de responsabilité présente des risques globalement similaires à celui d'une personne plus âgée pour près de 60% des répondants. Contrairement aux idées reçues, c'est d'ailleurs la personnalité et les qualités qui représentent le critère les plus sécurisant pour les recruteurs, devant l'expérience professionnelle ou les diplômes. Et ce, en particulier dans le secteur du commerce (dans 60% des cas).

Les sociétés de moins de 50 salariés se montrent plus frileuses à donner des responsabilités à des jeunes. Seulement 48% des dirigeants de TPE de moins de 10 salariés affirment par exemple être prêts à confier le règlement d'un problème RH à un jeune salarié. Ils sont près des deux tiers du côté des dirigeants d'entreprise de plus de 250 collaborateurs. Une tendance similaire quand il s'agit de gérer un projet ayant un fort impact financier sur l'entreprise ou le management de plusieurs personnes.

À noter toutefois que les dirigeants d'entreprises de 50 à 249 salariés sont ceux qui font globalement le plus confiance aux jeunes, devant les plus grandes entreprises. Plus des trois quarts d'entre eux se déclarent prêts à leur confier le management de plusieurs personnes. 90% les enverraient sans problème représenter l'entreprise lors d'événements (salons, forums...), contre 85% des dirigeants de sociétés de plus de 250 salariés. Les PME seraient-elles les nouvelles planches de salut de la génération Y ?

*Méthodologie :
Étude OpinionWay réalisée pour l'Observatoire des jeunes et des familles auprès d'un échantillon de 505 chefs d'entreprise. L'échantillon a été raisonné de manière à interroger un minimum de 50 entreprises sur les strates les moins représentées " naturellement " dans la population des entreprises. Les interviews ont été réalisées par téléphone du 20 février au 4 mars 2014.