Mon compte Devenir membre Newsletters

Un salon de coiffure adepte du management participatif

Publié le par

Primes à l'effort, plan épargne entreprise, aménagement des horaires... Marian Lefèvre, gérante d'un salon de coiffure, bichonne ses salariées. Une démarche qui rejaillit sur la santé de son entreprise.

Un salon de coiffure adepte du management participatif

Des salariées épanouies, investies et complices avec leur employeuse. Cette scène se passe dans le petit salon de coiffure Zalla Création, basé à Cherbourg. Marian Lefèvre, la gérante, est une adepte du bien-être et du management participatif. Elle a à coeur de récompenser ses collaboratrices dès que l'occasion se présente. Ainsi, une bonne partie du chiffre d'affaires de l'entreprise leur est reversée sous forme de primes. Une méthode qui, selon elle, permet de motiver et de fidéliser ses équipes. Des primes se déclenchent en fonction de trois critères : ­l'implication ­personnelle, la performance individuelle et la performance collective. " Lorsqu'une coiffeuse est malade ou en vacances, la charge de travail s'alourdit pour les autres. Pour les récompenser des efforts fournis à un instant T, je leur accorde une prime ", détaille Marian Lefèvre.

En parallèle, la dirigeante récompense ses salariées sur le nombre de produits vendus. Ainsi, une coiffeuse qui vend pour 500 euros de shampoing dans le mois empoche 15 % de cette somme. La patronne a aussi mis en place des primes collectives sur le chiffre d'affaires mensuel du commerce. Résultat ? Les salariées peuvent empocher jusqu'à 200 euros de primes par mois. Au-delà de ce système, la gérante a mis en place en 2013 un plan épargne entreprise afin d'associer les équipes aux résultats du salon de coiffure et, ainsi, de les responsabiliser.

Une communication ­sincère

Pour Marian Lefèvre, la motivation de ses salariées passe également par la qualité de l'organisation du travail, notamment le fait de concilier vie professionnelle et vie privée. Elle a donc aménagé l'emploi du temps de ses collaboratrices afin de leur ­permettre de ne travailler que quatre jours par semaine. " J'ai bénéficié de cet avantage à la naissance de mes enfants. Il me semble donc logique que mes équipes en profitent également ", poursuit la dirigeante.

Dernier levier actionné : un management basé sur l'écoute, l'échange et la proximité. En cas de conflits ou de malentendus, la commerçante prend les devants. En cultivant le contact direct et le dialogue, elle renforce les liens avec son personnel et évite les tensions sociales. Par ailleurs, Marian Lefèvre n'hésite pas à organiser des soirées à l'extérieur du salon, et à fêter l'anniversaire de chacune de ses collaboratrices. " Les salariées en sont ravies et prennent de plus en plus l'initiative d'organiser des soirées ou des pots après le travail ", s'enthousiasme la commerçante. Sa mission semble réussie. Chaque salariée est désormais actrice de la performance économique de ­l'entreprise.

Repères

Raison sociale : Zalla Création
Activité :
Coiffure
Ville :
Cherbourg (Manche)
Année de reprise :
2009
Dirigeante :
Marian Lefèvre, 36?ans
Effectif :
7 personnes
CA 2013 :
242 k€